Pour un monde sans polio, l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) lance la stratégie d’éradication de la poliomyélite 2022-2026 afin de surmonter les défis restants.

 

Alors que les cas de poliomyélite ont chuté de 99,9 % depuis 1988, la polio reste, dit-on, une urgence de santé publique de portée internationale (ISPP). Les obstacles persistants pour atteindre chaque enfant avec des vaccins antipoliomyélitiques et la pandémie ont contribué à l’augmentation des cas de polio.

En 2020, avec la suspension des campagnes porte-à-porte contre la polio pendant quatre mois pour protéger les communautés de la propagation du Covi-19, 1 226 cas de toutes formes de poliomyélite ont été enregistrés contre 138 cas en 2018.

« Parvenir à un monde sans polio »   

Face à cette recrudescence des cas de poliomyélite dans le monde, des dirigeants ont appelé à une solidarité mondiale renouvelée et au maintien des ressources nécessaires. Ils se sont également engagés à renforcer leur partenariat avec l’IMEP afin d’améliorer les campagnes de vaccination et l’engagement avec les communautés à haut risque de polio.

Pour parvenir à un monde sans polio, la stratégie 2022-2026 souligne l’urgence de remettre les efforts d’éradication sur les rails tout en proposant un ensemble complet d’actions qui positionneront l’IMEP. « Avec cette nouvelle stratégie, l’IMEP a clairement indiqué comment surmonter les derniers obstacles pour garantir un monde sans polio et améliorer la santé et le bien-être des communautés pour les générations à venir », a laissé entendre le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et membre du Conseil de surveillance de la poliomyélite.

« Terminer le travail contre la polio en Afrique »

La réussite de cette lutte contre la polio passe par un véritable engagement politique et financier de la part des gouvernements et des donateurs, indique également le directeur général de l’OMS.

Félix Tshisekedi, président de l’Union africaine , « appelle chaque gouvernement à accroitre son engagement à protéger les gains » des efforts déjà consentis dans la lutte contre cette maladie et « à terminer le travail contre la polio en Afrique ». D’après lui, « ce n’est qu’alors que nous pourrons dire que nous avons tenu notre promesse d’un avenir plus sûr et plus sain pour tous nos enfants ».

Au-delà de l’éradication de la polio sauvage, l’IMEP s’engage aussi à arrêter les épidémies de poliovirus, qui continuent de se propager dans les communautés sous-immunisées en Afrique et en Asie.

Bakary Fomba

Source : Sahel Tribune

MaliwebSanté
Pour un monde sans polio, l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) lance la stratégie d’éradication de la poliomyélite 2022-2026 afin de surmonter les défis restants.   Alors que les cas de poliomyélite ont chuté de 99,9 % depuis 1988, la polio reste, dit-on, une urgence de santé publique de portée internationale...