L’hôtel Les Colibris a abrité, mercredi 30 juin 2021, le lancement du Projet d’assistance aux familles d’éleveurs confrontées aux effets cumulés de la soudure pastorale, de l’insécurité et de la pandémie du Covid-19 (PAS2P). La cérémonie de lancement était présidée par  Dr Mahamadou Sylla, représentant le ministre délégué auprès du ministère du Développement rural, chargé de l’Elevage et de la Pêche. Etaient également présents le chargé de programme à la coopération suisse au Mali, Hamet Cissé, le coordinateur national de Tassaght, chargée de la mise en œuvre du projet, Abdoul Aziz Ag Alwaly, et plusieurs bénéficiaires venus de l’intérieur du pays.

Le Projet d’assistance aux familles d’éleveurs confrontés aux effets cumulés de la soudure pastorale, de l’insécurité et de la pandémie de Covid-19 (PAS2P) vise à atténuer de façon générale  les impacts cumulés de la soudure pastorale, de l’insécurité récurrente et de la pandémie liée au coronavirus sur les conditions de vie des populations vulnérables dans les régions de Gao et Mopti.

Tassaght,  en sa qualité de membre du Réseau, BillitalMaroobe (RBM), chargée de la mise en œuvre du projet, a bénéficié de l’accompagnement d’un montant global de 371 571 103 FCFA pour la mise en œuvre du projet dans les régions de Gao et Mopti au Mali, sur une période de 12 mois. «  154 423 854 FCFA par la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Coopération suisse, 160 862 249 FCFA par Fida et une contribution de Tassaght et des OP, à hauteur de 56 285 000 FCFA », a détaillé le coordinateur du projet, Abdoul Aziz Ag Alwaly.

Issue d’un programme structurant devant être mis en œuvre dans 09 autres pays du Sahel affectés par les crises sanitaires, humanitaires et sécuritaires, le (PAS2P) « assistera  plus de 10 291 bénéficiaires directs pour plus de 60 000 bénéficiaires indirects des ménages pastoraux et agropastoraux, dans les régions de Gao et Mopti au Mali », a indiqué le coordinateur Abdoul Aziz Ag Alwaly.

Cela permettra aux populations bénéficiaires à Gao, dans les communes de Anchawadj, Gounzoureye, N’tillit et Gabero, de « se protéger plus efficacement contre la pandémie de Covid-19 et à sécuriser durablement leurs moyens d’existence tirés de l’élevage », a-t-il expliqué.

Au centre du Mali, il interviendra également à Mopti, dans les communes de Sio et de Fatouma, et dans le cercle Djenné, dans la commune de Fakala avec le même objectif. Pour le maire de Sio, commune bénéficiaire dans le cercle de Mopti, l’initiative sera d’une importance capitale pour les populations. « Nul besoin d’affirmer le besoin pressant de nos populations, qui sont confrontées à une insécurité grandissante et au quotidien, sans réelle mesures de subsistance. Ce projet vient à un moment opportun pour leurs résilience et viens soutenir des populations qui en ont réellement besoin », a salué l’élu local.

Prenant la parole, le représentant du ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’Elevage et de la Pêche, Dr Mahamadou Sylla, a souligné que « le PAS2P est cohérent » et cadre parfaitement avec les priorités et stratégies du gouvernement du Mali en matière de consolidation de la paix et le renforcement des capacités de résilience des communautés maliennes, singulièrement pastorales et agropastorales. Il a affirmé que l’accompagnement du ministère sera à la hauteur de l’engagement des initiateurs du projet.

Parlant au nom de la coopération suisse au Mali, l’un des partenaires financiers du projet, Hamet Cissé, dira que le projet PAS2P s’inscrit en droite ligne du soutien à une « aide d’urgence qui s’attaque aux effets néfastes du changement climatique mais aussi de l’insécurité et à la pandémie du Covid-19 ».

SKK

Source: Journal le Le Démocrate- Mali

MaliwebmaliactuSanté
L’hôtel Les Colibris a abrité, mercredi 30 juin 2021, le lancement du Projet d’assistance aux familles d’éleveurs confrontées aux effets cumulés de la soudure pastorale, de l’insécurité et de la pandémie du Covid-19 (PAS2P). La cérémonie de lancement était présidée par  Dr Mahamadou Sylla, représentant le ministre délégué auprès...