Le projet Redisse 3 (un projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest) a fait, vendredi dernier à l’Institut national de santé publique (INSP), don de 6 ambulances médicalisées à notre pays pour un coût total de 271,8 millions de Fcfa. Le projet Redisse 3 a été initié par la Banque mondiale, en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement social. La cérémonie de remise était présidée par le secrétaire général du département en charge de la Santé, Aly Diop, en présence du directeur général sortant de l’INSP, Pr Akory AG IKnane et du coordinateur du projet Redisse 3, Seydou Goïta.

Le coordinateur du projet a rappelé que son programme régional couvre 4 pays dont le Mali, le Bénin, la Mauritanie et le Niger. Pour lui, le projet Redisse 3 est constitué de plusieurs phases pour les pays de la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) plus la Mauritanie.

Notre pays bénéficie de la troisième phase. Seydou Goïta a aussi expliqué que c’est dans le cadre du partenariat entre le ministère de la Santé et du Développement social et la Banque mondiale, à travers son projet Redisse 3, que le gouvernement a sollicité 6 ambulances. «Ces ambulances vont permettre de sécuriser le transport des malades du niveau périphérique et au niveau central», a-t-il indiqué. Il a aussi donné la clef de répartition de cette logistique.

L’INSP et la Protection civile recevront chacun une ambulance. Les autres seront reparties entre différentes Régions. Il a invité les bénéficiaires à faire bon usage des ambulances, avant de rassurer sur l’accompagnement de son projet.

Le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social a rappelé que l’évènement se situe dans le cadre de l’appui des partenaires techniques et financiers qui répondent ainsi à un appel du gouvernement pour l’amélioration du plateau technique et du système de santé.

Il a témoigné de sa reconnaissance au chef du département la Banque mondiale à travers son projet Redisse 3 pour les appuis multiformes dans le cadre de l’amélioration de notre système de santé, avant d’espérer que ces ambulances servent réellement à sauver des vies.

Pour sa part, le Pr Akory Ag Iknane a relevé que dans le domaine de la gestion des épidémies, les urgences doivent être transportées en toute sécurité. Et d’ajouter qu’en cours d’épidémie, ces ambulances médicalisées permettent d’oxygéner le malade avant d’arriver dans un établissement de santé plus compétent à y faire face.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Source: Essor
MaliwebSanté
Le projet Redisse 3 (un projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest) a fait, vendredi dernier à l’Institut national de santé publique (INSP), don de 6 ambulances médicalisées à notre pays pour un coût total de 271,8 millions de Fcfa. Le projet Redisse...