Mis en place le 05 octobre dernier, le gouvernement Moctar Ouane peine à démarrer. L’insécurité ne faiblit pas ; l’économie toujours grippée ; la dette continue de s’exploser ; la souffrance des populations s’accentue ; la maladie notamment la Covid 19 frappe tout le monde : riches et pauvres, gouvernants et gouvernés.

Notre nouveau ministre de l’environnement, Bernadette Keita, ne dira pas le contraire. En effet, deux semaines après sa nomination, elle a été terrassée par la maladie du siècle (Covid 19). Son test a été positif le lundi 19 octobre, du coup elle a été isolée et les membres de son cabinet ont vidé les lieux, avant d’être testés négatifs.

Bernadette Keita reçoit en ce moment des soins appropriés dans une clinique huppée de la place. Au même moment, nous apprenons qu’un autre ministre est hospitalisé à la clinique pasteur pour une pathologie.

Les autres membres du gouvernement sont en train, faute d’initiatives, de multiplier des visites de prise de contact. Même ce qui est déjà dans le pipeline tarde à être concrétisé par l’attelage gouvernemental, à l’exception du brillantissime ministre des affaires étrangères, Zeini Moulaye. Ce dernier a, en effet, su mettre en cohérence les différents prêts signés par le gouvernement précèdent pour les faire ratifier par le premier conseil des ministres, tenu le 14 octobre dernier. Il s’agit de prêts de plusieurs dizaines de milliards, relatifs à plusieurs projets de développement, notamment le projet multi-énergies pour la résilience et la gestion intégrée des terroirs (MERIT) ; du projet d’aménagement de la route Sévaré-Mopti et les voies urbaines de la Venise malienne ; du projet d’électrification rurale au Mali…

Espérons que la Covid 19 qui commence à prendre de l’ampleur, après une relative accalmie, soit maitrisée par le gouvernement Moctar Ouane. Sinon, bonjour la gaffe. Que Dieu nous en préserve !

Quant à Bernadette Keita, nous lui souhaitons un prompt rétablissement !

Wa Salam

El HadjChahanaTakiou

Source: 22 Septembre

MaliwebEnvironnementSanté
Mis en place le 05 octobre dernier, le gouvernement Moctar Ouane peine à démarrer. L’insécurité ne faiblit pas ; l’économie toujours grippée ; la dette continue de s’exploser ; la souffrance des populations s’accentue ; la maladie notamment la Covid 19 frappe tout le monde : riches et pauvres, gouvernants et gouvernés. Notre nouveau ministre...