Au Mali, beaucoup de gens pensent que les hémorroïdes causent l’impuissance masculine. Ce qui n’est pas encore prouvé.

 

Les hémorroïdes ne sont pas en soi des maladies. Ce sont des vaisseaux situés autour et à l’intérieur de l’anus et qui existent chez tout le monde, selon Dr Moussa Younoussou Dicko, hépato-gastro-entérologue à la clinique médicale Marie Curie du Quartier-Mali, en commune V du district de Bamako. Les hémorroïdes jouent un rôle central dans la contenance des aisselles et des gaz dans l’anus. Ce sont donc des structures anatomiques normales, qui ne revêtent un aspect pathologique que lorsqu’elles évoluent vers une maladie hémorroïdaire.

Il existe deux types d’hémorroïdes : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Les hémorroïdes internes se situent à l’intérieur de l’anus et les hémorroïdes externes se trouvent en dehors de l’orifice anal. En tant qu’organes, tout comme les yeux, les oreilles, elles peuvent tomber malades. C’est ce qu’on appelle la maladie hémorroïdaire.

La maladie se manifeste généralement de deux manières : le gonflement et le saignement. Quand les hémorroïdes tombent malades, en tant que vaisseaux, elles peuvent se gonfler et sortir en dehors de l’anus. Surtout quand on fournit des efforts pendant la défécation. Après gonflement, elles peuvent péter et conduire aux saignements, selon Dr Dicko.

Facteurs de risque

Toutefois, une complication peut survenir. On parle en ce moment de la thrombose hémorroïdaire. « La maladie hémorroïdaire, en tant que telle, n’est pas douloureuse. Les hémorroïdes peuvent sortir et saigner sans douleur. Mais quand elles deviennent douloureuses, c’est le signe de la thrombose hémorroïdaire », précise Dr Moussa Younoussou Dicko.

Les facteurs de risques sont essentiellement tout ce qui nécessite de fournir des efforts au moment de la défécation. Notamment les troubles du transit intestinal qui sont la diarrhée et la constipation. Le second facteur, c’est la sédentarité : la position assise ou debout prolongée.

L’alimentation peut également favoriser la maladie hémorroïdaire. Les aliments qui provoquent une constipation ou diarrhée peuvent indirectement être à l’origine de la maladie.

Impact sur la sexualité

La maladie hémorroïdaire entraine-t-elle l’impuissance sexuelle chez l’homme ? Longtemps, les gens ont cru que les maladies hémorroïdaires ont un impact sur la sexualité chez l’homme« Mais, la réponse est non », tranche Dr Dicko, qui ajoute que cela n’a jamais été démontré scientifiquement. Cependant, précise-t-il, il y a certains des facteurs de risque de la maladie, comme la constipation, qui peuvent avoir un impact sur la sexualité chez l’homme. Mais la maladie hémorroïdaire en tant que telle ne provoque pas l’impuissance sexuelle, même si celle-ci a souvent les mêmes causes.

En somme, les maladies hémorroïdaires se manifestent à la fois chez l’homme et chez la femme. Elles n’ont pas de sexe, mais sont liées aux activités et à l’alimentation des uns et des autres. Aussi, rappelons-le, les hémorroïdes ne causent pas l’impuissance sexuelle. En revanche, comme le paludisme ou toute autre maladie, elles peuvent diminuer l’envie sexuelle.

Source : Benbere

MaliwebSanté
Au Mali, beaucoup de gens pensent que les hémorroïdes causent l’impuissance masculine. Ce qui n’est pas encore prouvé.   Les hémorroïdes ne sont pas en soi des maladies. Ce sont des vaisseaux situés autour et à l’intérieur de l’anus et qui existent chez tout le monde, selon Dr Moussa Younoussou Dicko,...