Après deux visites dans le plus grand Centre de Santé Communautaire de la ville de Kita, le constat est le suivant : un difficile accès aux vaccinateurs ainsi qu’aux vaccins.

 

Sous le hangar où se fait la vaccination de routine, dans la matinée du jeudi 7 septembre, les femmes patientent pour la vaccination. De 9h à 11h, aucun vaccinateur.

Selon certains travailleurs, le point focal Covid-19 est en congé de maternité. On nous a dirigé vers le responsable PF, absent, nous informe par téléphone qu’il est souffrant. Aux visiteurs et patients, nous avons demandé comment se passe la vaccination contre la Covid-19 à Kita.

A notre grande surprise, beaucoup de ceux que nous avons rencontrés ne savaient même pas qu’il y’avait une campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la cité. D’autres affirment que « c’est très compliqué ». En creusant, il semblerait que le système adopté par les vaccinateurs soit une mauvaise campagne de sensibilisation. En effet, le 8 septembre, nous avons fait un second passage au centre de santé. Cette fois, nous nous faisons passer pour une candidate au voyage, désireuse d’acquérir un carnet de vaccination anti Covid-19.

Sous le même hangar, les dames encore là pour la vaccination de routine pour leurs bébés. Aucun corps médical. Une dame nous dit que la vaccination contre la Covid-19, c’était bien ici. Mais que si c’est pour voyager, nous devons aller dans le bureau en face car c’est conditionné. Très surprise nous avons attendu jusqu’à rencontrer un vaccinateur qui nous explique : « en réalité nous disons aux candidats voyageurs de faire les deux vaccins c’est-à-dire la vaccination contre la Covid-19 et le carnet jaune qui coute 5 000 F CFA ».

La zone de Kita est majoritairement constituée d’agriculteurs. Déjà que se faire vacciner est pour eux une gageure, s’il faut qu’ils payent, il est évident qu’il n’y aura pas de client.

Selon T. D., vaccinateur, « lors de nos campagnes dans les villages et autres, pour sensibiliser, les gens nous demandent ce qu’ils gagnent en se faisant administrer le vaccin en terme financier »…

Aminata Agaly Yattara

Source : Mali Tribune