Dans la dynamique de la sensibilisation couplée à la vaccination, la direction régionale du Développement social et de l’économie solidaire (DRDS-ES), accompagnée par la direction régionale de la santé (DRS), avec l’appui financier de l’UNICEF, s’est rendue, le lundi 01er août 2022 à l’entreprise Toguna agro-industrie. Dans cette grande entreprise, Mme Sidibé Aminata Kalapo de la DRDS-ES a véhiculé des messages de sensibilisation et a insisté auprès des employés de Toguna agro-industrie sur la nécessité de se faire vacciner contre la maladie à coronavirus.

Boukary Kassongué, responsable à l’entreprise Toguna agro-industrie, a fait le tour de l’entreprise avec l’équipe de sensibilisation et de vaccination pour expliquer aux travailleurs de l’entreprise le bien-fondé de cette action. Le directeur des industries, Boubacar Nantoumé, a expliqué en langue dogon à ses collaborateurs l’utilité du vaccin contre la Covid-19. A sa suite, le point focal de la covid-19 à la direction régionale du Développement social et de l’économie solidaire (DRDS-ES), Mme Sidibé Aminata Kalapo, a fait savoir aux travailleurs de l’entreprise que la vaccination est un moyen de prévention contre la Covid-19. « La vaccination est gratuite et volontaire. Nous sommes avec l’équipe de vaccination et nous disposons des vaccins pour ceux qui sont volontaires. Nous faisons ce travail avec l’appui de l’UNICEF. Il n’est pas possible de traverser les frontières sans la carte de vaccination contre la Covid-19, donc c’est maintenant un passeport », a déclaré Mme Sidibé Aminata Kalapo.

Devant les employés de l’entreprise, Dr. Bassirou Doumbia de la direction régionale de la santé a soutenu que le but est de parvenir à une large vaccination pour protéger les citoyens. A ses dires, le Mali est un pays pauvre et le moyen le plus efficace et facile est de se faire vacciner et de sensibiliser d’autres à le faire.

Faisant partie de l’équipe de sensibilisation, Adama Kané du service sociale de la commune VI du district de Bamako a apporté son appui en véhiculant des messages pouvant convaincre les plus sceptiques à adhérer à l’initiative de la vaccination.

Chauffeur de citerne à l’entreprise Toguna agro-industrie, Dramane Dembélé a accepté volontairement de se faire vacciner. « Nous traversons les frontières et nous savons ce que vaut la vaccination. Aux frontières mauritanienne et guinéenne, personne ne peut passer sans la carte de vaccination. Je me vaccine non seulement contre la covid-19, mais aussi pour passer les frontières sans problème », a expliqué Dramane Dembélé.

Sidiki Dembélé

Source: Le Républicain