Des responsables du ministère de la Santé étaient devant la presse, le mercredi 15 septembre 2021, pour échanger sur la gestion faite des vaccins anti-Covid-19. Cette conférence était présidée par Cheick Oumar Dembélé (conseiller technique, représentant le ministre de la Santé et du développement social) qui avait à ses côtés Pr. Daouda Minta (Comité scientifique), Samba Ousmane Sow (directeur général de l’Inrsp, Coordinateur général des urgences sanitaires), Dr. Cheick Tidiane Traoré (directeur général de la Santé et de l’hygiène publique), Dr. Ibrahim Diarra (directeur général du Centre national d’immunisation). Ils ont invité les Maliens à se faire vacciner.

Les conférenciers ont fait savoir que le Mali a reçu 79 200 doses de vaccins AstraZeneca et de 40 000 doses de vaccins de l’essai solidarité et des vaccins Johnson & Johnson pour aider notre pays dans sa riposte contre la maladie à Coronavirus. Ces responsables ont attesté de la qualité des vaccins. Ils ont invité la population à croire en ces vaccins dont les bienfaits ne font l’ombre d’aucun doute et se faire vacciner. A leurs dires, ces vaccins sont une chance pour ne pas contracter la forme grave de la Covid 19.

A en croire les conférenciers, les vaccins seront utilisés comme 2e dose, notamment dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Tombouctou et le district de Bamako au profit des personnes qui ont bénéficié d’une 1ère dose. Dr. Cheick Oumar Dembélé (conseiller technique du ministre de la Santé, conseiller en charge des questions de médicaments, recherche et formation) a informé que la 1ère campagne de vaccination s’est déroulée du 31 mars au 10 juillet 2021. Et la 2e campagne est en cours depuis 11 septembre 2021. Pour cette 2e campagne, le Mali a reçu 79 200 doses de vaccins AstraZeneca pour vacciner ceux qui n’ont pas reçu leur 2e dose. Les vaccins de l’essai solidarité de l’OMS seront aussi utilisés. D’après les conférenciers, les vaccins de l’essai solidarité ont été examinés par d’éminents experts scientifiques après que les premières phases ou premières études aient démontré leur potentiel de sécurité et d’efficacité.

Daouda Minta du Comité scientifique a surtout invité les Maliens à adhérer à l’esprit de la vaccination pour bouter la Covid-19 en dehors du Mali.  “En plus des mesures barrières, la vaccination reste un des axes majeurs de la lutte contre la pandémie. Nous invitons les Maliens à adhérer à l’esprit de la vaccination”, a-t-il indiqué.

Dr. Ibrahim Diarra a remercié les gouvernements du Danemark et de la Norvège d’avoir mis à la disposition du Mali 79 200 doses du vaccin AstraZeneca qui ont été réceptionnés le 11 septembre 2021 par le ministre de la Santé et du Développement social. A ses dires, ces donations  permettront la continuité de  la campagne de vaccination avec AstraZeneca. Il a rappelé que durant la 1ère phase de vaccination avec AstraZeneca, 173 242 personnes ont été vaccinées. Parmi ces personnes,  86 477 ont reçu leur 2e dose complète. Ce qui veut dire qu’il reste encore des personnes qui n’ont pas reçu leur 2e dose pour compléter leur vaccination. Et les 79 200 doses réceptionnées par le Mali seront exclusivement orientées vers les personnes qui n’ont pas eu leur 2e dose. Ces personnes se trouvent dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Gao et le District.  Les vaccinations ont commencé au niveau de tous les centres de santé des communes.

 Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSanté
Des responsables du ministère de la Santé étaient devant la presse, le mercredi 15 septembre 2021, pour échanger sur la gestion faite des vaccins anti-Covid-19. Cette conférence était présidée par Cheick Oumar Dembélé (conseiller technique, représentant le ministre de la Santé et du développement social) qui avait à ses...