La semaine dernière, Bamako a abrité le lancement du projet ‘’Classeroom to care-C2C’’ en français (De la classe aux soins) pour des sages-femmes et infirmiers dans 3 pays de la sous-région, (Mali, Niger et le Sénégal). Ils étaient des universitaires, des responsables gouvernementaux et ONG internationales, des sages-femmes, des infirmiers et formateurs, des 3 pays concernés à se réunir à Bamako pour le lancement dudit projet.

 

 Selon Jeanne Téssougué, directrice technique en charge du projet ‘’Classroom To Care’’, sur un coût total 4 milliards de franc CFA sous financement de la firme japonaise (Takeda), ‘’Classroom to care’’ visera 3 pays : le Mali, le Niger et le Sénégal. Dans chaque pays, le projet sera exécuté dans 4 écoles pour 4 régions. Au Mali, il s’agit de Koutiala, Sikasso, Ségou et Gao. Et dans chaque région, il s’agit d’une école de santé pour la formation des sages-femmes et des infirmiers. Le projet est exécuté par Intrahealth.

« Il aura pour but de renforcer la formation initiale des sages-femmes et infirmiers pour une amélioration de soins de santé maternelle et infantile en Afrique de l’Ouest », a fait savoir, le directeur-pays d’Intrahealth-Mali, Dr. Cheick Oumar Touré. Aux dires de Dr. Touré, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il faut 23 agents de santé pour 10 000 habitants. Le Mali, à ses dires, est à 6 pour 10 000. Le Niger et le Sénégal à 4/10 000. A l’en croire, Intrahealth s’est donné comme principale mission à aider les pays en voie de développement par la construction des écoles de santé, la participation à améliorer des soins et au renforcement de capacité.

Classroom to Care C2C, dans les 5 ans à venir, touchera en tout 12 écoles dont 4 pour chaque pays. Ensuite, il prendra en charge la formation de 580 enseignants, 4316 professionnels et 9720 étudiants. Les délégations gouvernementales du Niger et du Sénégal, la directrice mondiale d’Intrahealth, Polly Dunford et le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Yacouba Kébé, qui ont pris part à la cérémonie, ont fortement apprécié l’initiative et ont lancé des encouragements à l’endroit des acteurs du projet.

Koureichy Cissé

Source : Mali Tribune