Pour faire l’état des lieux et le rendre fonctionnel, la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré a rendu une visite au centre Milagro à Sébenikoro, le mardi le 16 novembre dernier. L’initiative entre dans le cadre des efforts du gouvernement à rendre accessibles à tous,  les services de santé de qualité.

Accompagnée par  le président de la commission santé du Conseil National de Transition (CNT), Mamadou Sory Dembélé, non moins ophtalmologiste et ancien directeur général de l’IOTA, la ministre de la santé et du Développement social,  Diéminatou Sangaré s’est imprégnée de l’état du centre Milagro Sébénicoro. Un centre ophtalmologique  qui est le fruit de la coopération avec le Cuba pour assurer la chirurgie de la cataracte. Mais, depuis les débuts de la crise sécuritaire au Mali en 2012, le Centre  Milagro est resté fermé. Sur les lieux, le constat est alarmant. Les portes des salles d’intervention sont restées fermées depuis cette date et  les équipements, souvent de pointe, comme ceux permettant d’effectuer des opérations au laser, laissés à leur sort, sans de véritables précautions en matière de protection. Certains indiquent que le personnel cubain qui occupait les locaux, est retourné  sans prendre suffisamment précautions pour  les équipements. « Nous avons des équipements d’une valeur de près de 400 millions de Fcfa dans des caisses non ouvertes, des équipements qui permettent des interventions au laser dont nous avons besoin dans nos structures. Je trouve que c’est un gâchis », a déploré la ministre lors de cette visite avant de promettre de tout mettre en œuvre pour vite récupérer ces équipements médicaux  tes nécessiteux.  De son côté également, le représentant de l’ambassade de Cuba au Mali, Dr Djiré Mohamed Kassoum, a promis de tout mettre en œuvre pour rendre fonctionnel, ce centre. « Si les matériels sont disponibles, nous allons voir comment faire en sorte que le centre contribue à améliorer la vision des maliens » a-t-il indiqué en remerciant la ministre de la Santé et du Développement social pour l’initiative de revitaliser le Centre Milagro. Egalement présent lors de la visite, le directeur du Programme national de santé oculaire (PNSO), Pr Lamine Traoré, estime que le centre Milagro peut faire un grand centre ophtalmologique pour les Maliens. « Nous espérons que le processus aboutira afin que nous puissions en faire un centre ophtalmologique », a-t-il indiqué soulignant qu’’il est  question, avec l’accord de la partie cubaine, de récupérer les équipements  pour en faire bon usage. A ses dires, rétablir ce centre permettra de, non seulement,  faciliter l’accès aux soins oculaires pour les malades, mais aussi ça  permettra selon lui, aux jeunes ophtalmologues de pratiquer les six spécialités. Le directeur du PNSO, n’a pas manqué de souligner qu’il y aura beaucoup d’opportunités lorsque  ce centre sera rétrocédé à la partie malienne. Apres cette phase, c’était au niveau de la Clinique périnatale Mohamed VI de Sébénicoro pour s’imprégner du retard accusé dans l’ouverture de ce centre. En effet, la ministre a rassuré de la construction d’une cuve  dont les travaux prendront fin dans un mois, pour palier à  cette situation, dû en grande partie à l’insuffisance du débit de l’eau. Elle s’est réjoui qu’’avec la nomination du nouveau directeur général, l’établissement travaillera très vite sur les aspects administratifs ainsi que  la tarification des actes, avant la mise en place du conseil d’administration. 

Aïda Beïdy Soumaré, stagiaire

Source: LE PAYS

MaliwebSanté
Pour faire l’état des lieux et le rendre fonctionnel, la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré a rendu une visite au centre Milagro à Sébenikoro, le mardi le 16 novembre dernier. L’initiative entre dans le cadre des efforts du gouvernement à rendre accessibles à tous, ...