Le préfet du Cercle de Sikasso Dramane Diakité a présidé, vendredi dernier au Centre de santé de référence (CSRef) de Sikasso, une session de formation à l’intention des acteurs de la santé de la Commune urbaine de Sikasso, des Communes rurales de Diomaténé, de Pimperna, de Ouahibéra et de Tella. L’évènement était initié par le Projet de déploiement des ressources de l’état pour l’amélioration et la riposte contre la Covid-19 (PDREAS). Il a enregistré la présence du président du Conseil de cercle Abdoul Vamara Koné et du représentant du PDREAS, Idrissa Camara.

La session de formation entendait renforcer la capacité des agents de santé et la société civile des communes concernées sur le respect des gestes barrières. C’était également l’occasion pour ces agents d’apprendre beaucoup sur cette maladie qui fait des ravages à travers le monde. Il s’agissait non seulement de sensibiliser les participants mais aussi de les édifier sur la prise en charge de la maladie.

Le préfet du Cercle de Sikasso, Dramane Diakité, a rappelé le déclenchement de la pandémie du coronavirus au Mali, le 25 mars 2020. Pour faire face à cette pandémie, a-t-il poursuivi, les autorités sanitaires ont adopté les mesures de prévention et de prise en charge de la maladie. à cet effet, les médias mènent beaucoup de sensibilisation.

La situation de l’évolution de la maladie est quotidiennement donnée à la population. «Malgré l’ampleur de la maladie et l’intensification de la communication, de nombreuses personnes au niveau communautaire ne croient toujours pas à l’existence de cette maladie. Ces derniers estiment que ce n’est pas nécessaire d’observer les mesures barrières», a révélé le préfet du cercle.

Cette formation, selon lui, permettra de renverser cette tendance. Elle permettra aux participants d’identifier les cas suspects probables confirmés de Covid-19 mais aussi de les édifier sur les rôles et responsabilités des acteurs à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Dramane Diakité a, enfin, remercié les initiateurs du projet avant d’inviter les participants à être attentifs tout au long de la formation.

Selon Idrissa Camara, le PDREAS s’intéresse au développement des communes, notamment sur le plan de la santé, de l’éducation, des finances, de la gouvernance et bien d’autres. «Durant cinq ans, le projet travaillera avec 102 communes qu’ils ont sélectionnées», a-t-il affirmé. Il a souhaité que les participants relayent les messages d’informations à la base afin que tout le monde soit protégé contre la Covid-19.

De son côté, le médecin chef du CSRef de Sikasso Dr Aminata Goïta a surtout souligné l’importance du projet dans son district sanitaire. Sur le registre des interventions du projet dans le secteur de la santé, le médecin chef a évoqué l’accès à l’eau et la promotion de la santé.

En outre, elle a invité les participants à poser des questions surtout celles qui ont des liens avec les rumeurs portant sur la Covid-19. «Ces genres d’initiatives nous aident énormément dans la lutte contre le coronavirus», a-t-elle conclu. La cérémonie a été marquée par la remise de thermo flashs aux représentants des communes concernées par la formation.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

Source: Essor
MaliwebSanté
Le préfet du Cercle de Sikasso Dramane Diakité a présidé, vendredi dernier au Centre de santé de référence (CSRef) de Sikasso, une session de formation à l’intention des acteurs de la santé de la Commune urbaine de Sikasso, des Communes rurales de Diomaténé, de Pimperna, de Ouahibéra et de...