Les préparateurs de thèse ont fait un sit-in, hier lundi 19 octobre, devant l’Hôpital du Point G pour manifester leur mécontentement suite au retard constaté dans le paiement de leur ristourne. Pour les thésards, ils souffrent le martyre et s’il y a un autre qualificatif qui est au-delà du martyre, ils le vivent.

 

Il faut noter que les thésards sont considérés comme des étudiants non boursiers, qui ont validé la 6ème année et préparent leur thèse pour devenir Docteur. Après les six (06) ans d’études à la faculté de Médicine, les étudiants intègrent les serf ou les Centre Hospitaliers Universitaires (CHU) pour la préparation de leur Thèse afin d’avoir leur titre de Docteur.

En cette période, ils sont toujours des étudiants en quelque sorte mais ils n’ont pas droit aux bourses ordinaires auxquelles ils avaient droit au niveau des facultés. Les services leur octroyaient auparavant la somme de 125 FCFA par jour soit 3.750 FCFA par mois. Par la suite cette somme a été ramenée à 500 FCFA par jour soit, 15 .000 FCFA par mois. C’est cette dernière somme qui n’a pas été versée aux cent soixantaines de thésards qui sont au niveau du CHU du point G. 

« Nous sommes toujours là chaque jour à partir de 07 heures 30 minutes. Le thésard vient ici et il ne rentre qu’à partir de 17 heures et une somme de 500 FCFA lui est octroyée par jour. De janvier jusqu’à (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 20 OCTOBRE 2020

Mahamane TOURÉ

 NOUVEL HORIZON 

MaliwebSanté
Les préparateurs de thèse ont fait un sit-in, hier lundi 19 octobre, devant l’Hôpital du Point G pour manifester leur mécontentement suite au retard constaté dans le paiement de leur ristourne. Pour les thésards, ils souffrent le martyre et s’il y a un autre qualificatif qui est au-delà du...