Le vendredi 12 août 2022, a eu lieu le lancement du deuxième passage de vaccination contre la Covid-19 pour l’accélération de l’atteinte de l’immunité collective. Cette campagne, qui s’étend sur 10 jours, a pour objectif d’accroître le taux de vaccination.

 

La campagne se déroule du 12 au 21 août 2022 sur les sites identifiés dans les quartiers, villages et fractions selon le schéma vaccinal adopté (des équipes de vaccination de 4 personnes, 2 agents de santé, un mobilisateur, un agent de saisie). L’objectif de cette campagne est de vacciner 70 % de personnes de 12 ans et plus y compris les femmes enceintes et allaitantes, mais aussi d’amener 80 % de la population à accepter le vaccin contre la Covid-19, de former les agents impliqués dans la campagne et d’évaluer la campagne de vaccination contre la Covid-19.

« Faites-vous vacciner. La Covid-19 est belle et bien une réalité », a dit à la population de la Commune II, le maire Abba Niaré. Abdramane Sall, représentant des ordres professionnels du Mali, a rappelé l’impact que la Covid-19 a eu sur tous les secteurs et dans tous les domaines. Il a incité les populations à se faire vacciner car chacun est responsable de sa propre sécurité mais aussi de celle des autres, face à ce virus.

« Il faut saluer le leadership du ministère de la Santé et du Développement social et la détermination du gouvernement malien dans la lutte contre la Covid-19, avec l’appui de ses partenaires (l’OMS, Usaid, Fonds Gavi, Unicef, Banque mondiale… », Christian Itama Mayikuli, représentant des partenaires, a salué les résultats obtenus.

La vaccination contre la Covid-19 reste un grand défi dans la région africaine avec un objectif de 70 % de couverture vaccinale avant la fin de l’année. De nombreux pays ont un taux de couverture très bas, dont le Mali. C’est à cet effet que l’OMS, dans cette nouvelle phase, compte mettre toutes les ressources humaines et financières pour que les enfants de 12 ans et plus soient vaccinés. « A l’heure actuelle, la vaccination est une responsabilité individuelle et collective et reste notre seul et unique moyen de se sortir de cette pandémie », explique Christian Itama Mayikuli.

Selon l’OMS, à la date du 9 août 2022, le Mali totalise 31 237 cas confirmés, 30 414 guéris avec un taux de guérison de 97,36 % et une létalité de 2,36 %. Face à cette situation, une initiative mondiale de prévention et de lutte contre la Covid-19 a été mise en place par les partenaires pour faciliter l’accès aux vaccins. Le Mali a souscrit à l’initiative Covax et a élaboré et mis à jour son plan national de vaccination contre la Covid-19 avec comme objectif 70 % de vaccinés.

« La présente campagne et celles annoncées pour le futur ont pour objectif d’atteindre l’immunité collective d’ici fin décembre 2022. Pour se faire, j’exhorte l’ensemble des acteurs, en dehors des stratégies passives de couvertures de cibles, à promouvoir la culture des innovations à travers l’utilisation des vaccinodromes dans les lieux de regroupement, marchés, gares routières, aéroports, les camps de déplacés internes, etc. Je fonde l’espoir qu’à la fin de l’année 2022, sur la base des engagements pris et des stratégies novatrices de vaccination, de communication et de mobilisation des ressources, l’immunité collective au Mali sera obtenue », a affirmé l’imam Oumarou Diarra, ministre délégué des Affaires humanitaires.

 

Aminata Agaly Yattara

Cet article a été publié avec le soutien de JDH Journalistes pour les Droits Humains et Affaire Mondiale Canada

Source : Mali Tribune