La fête de la Tabaski, communément appelée fête du mouton, sera célébrée demain dans notre pays. à l’occasion, la viande ovine est la vedette des préparations culinaires. Cette viande est consommée en grandes quantités dans divers plats cuisinés par les ménagères qui multiplient les astuces pour offrir des repas délicieux. La consommation abusive de la viande du mouton ne présente-t-elle pas des risques ?

 

La viande de mouton est considérée comme une viande rouge, tout comme celle du bœuf ou d’autres ruminants, en référence à sa couleur. Consommer abusivement la viande de mouton peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé. La viande de mouton peut non seulement causer des troubles digestifs, des ballonnements du ventre, de la diarrhée mais aussi des vomissements. Selon le Dr Djibril Traoré, endocrinologue, diabétologue, nutritionniste à l’Hôpital du Mali, la viande de mouton est très riche en protéines. Elle constitue de ce fait une excellente source de vitamines et minéraux tels que le zinc, le fer, le phosphore, les vitamines B2 et B12, ce qui lui confèrent une bonne valeur nutritive.

Au-delà de ces qualités, cette viande n’est pas dépourvue de défaut, assure le spécialiste. La viande de mouton est grasse. La matière grasse est particulièrement riche en acides gras saturés qui contribuent fortement à la formation du cholestérol sanguin. L’excès de graisses saturées est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Notre spécialiste précise que la consommation abusive de la viande rouge n’est pas recommandée pour les personnes qui présentent un facteur de risque cardio-vasculaire comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, l’hyper uricémie. L’idéal serait de ne pas en abuser en privilégiant les viandes blanches comme le poulet, la dinde et le poisson.

Aussi, les résultats des études scientifiques font état de risques de faire le cancer du côlon chez les grands consommateurs de viande rouge. On estime que consommer 100 g de viande rouge quotidiennement accroît le risque de 29%.

Dr Traoré révèle qu’une consommation modérée est plutôt bénéfique. Le nutritionniste donne quelques conseils à cet effet. Dès l’abattage du mouton, il convient de laisser la bête se vider de tout son sang. Il faut laver les mains avec du savon après que vous ayez enlevé l’estomac et les intestins de sorte à de ne pas contaminer la viande. Recueillir la viande dans des récipients propres et la protéger des mouches ou de tout ce qui peut la salir.

Pour éviter des complications graves comme les troubles digestifs, les ballonnements du ventre, la diarrhée ou les vomissements, le toubib privilégie les grillades, la cuisson au four ou à la vapeur. Il recommande d’accompagner la viande avec des fruits, des céréales et des légumes ou de manger des dattes pour faciliter la digestion et prévenir la diarrhée. Il recommande surtout de dégraisser la viande avec du citron car, ce fruit permet de lutter contre la matière grasse. Par contre, il déconseille les boissons gazeuses. Aux hypertendus, le nutritionniste recommande de consommer le foie et d’éviter les parties grasses du mouton. Il faut manger le moins possible et ne pas dépasser trois jours de consommation.

Fatoumata NAPHO

Source : L’ESSOR

MaliwebSanté
La fête de la Tabaski, communément appelée fête du mouton, sera célébrée demain dans notre pays. à l’occasion, la viande ovine est la vedette des préparations culinaires. Cette viande est consommée en grandes quantités dans divers plats cuisinés par les ménagères qui multiplient les astuces pour offrir des repas...