Suite à l’attaque terroriste qui a fait 132 morts parmi les civils, respectivement à Diallassagou, Dianweli et Dégassagou, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, après avoir condamné l’acte, a décrété un deuil national de trois jours à partir de mardi 21 juin 2022. La commission de la Cedeao a également fait un communiqué pour manifester sa compassion auprès du peuple et du gouvernement de la transition.

Les localités de Diallassagou, Dianweli, Dégassagou, situées dans le cercle de Bankass, région de Bandiagara, ont vécu un véritable cauchemar dans la nuit du 18 au 19 juin 2022. Des hommes armés appartenant aux groupes terroristes ont tué plus de 132 personnes, tous des civils, incendié des habitations et emporté beaucoup d’autres biens matériels après leur forfait. Pour donc manifester la tristesse de tout le peuple malien suite à cette tragédie humaine, le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours à partir du mardi 21 juin 2022. En effet, les drapeaux seront en berne sur tous les bâtiments et édifices publics sur toute l’étendue du territoire national pendant toute la durée du deuil. La commission de l’organisation régionale, notamment la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), a également fait un communiqué pour condamner le crime odieux et manifester son soutien au gouvernement de transition dans la lutte contre le terrorisme au Mali.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

MaliwebSociété
Suite à l’attaque terroriste qui a fait 132 morts parmi les civils, respectivement à Diallassagou, Dianweli et Dégassagou, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, après avoir condamné l’acte, a décrété un deuil national de trois jours à partir de mardi 21 juin 2022. La commission de...