Détentrice de la 3e licence de téléphonie au Mali, la société Alpha Télécom s’est finalement installée. Pour contribuer au processus de facilitation aux Maliens à l’accès des moyens de communication les plus modernes, cet opérateur de taille fera démarrer dès cette semaine ses activités.

telecommunication telephonie cyber ntic salif sanogo troisieme licence escroquerie vol detournement corruption

 

Cette société dont la venue était attendue avec un réel espoir, a pris place sur le marché malien. L’annonce a été faite ce weekend par sa direction technique dont les porteurs de la bonne nouvelle viennent d’effectuer une mission de travail préliminaire dans notre pays. L’annonce a été accueillie avec joie et ferveur par les populations, premiers bénéficiaires de la présence d’un troisième opérateur qui, à coup sûr, contribuera à la réduction des coûts de la télécommunication dans notre pays.

 

 

Un point de presse est attendu dans les jours à venir pour décliner le plan d’investissement de la société qui a définitivement acquis le droit d’exploiter sa licence depuis plusieurs mois. En effet, ses Responsables rappellent que depuis février 2013 leur société a été déclarée adjudicataire de la 3e licence au Mali et le processus d’acquisition a pris fin à l’issue du paiement de la dernière tranche des 54 milliards de FCFA payés à l’Etat malien dont  les nouvelles autorités ont, du coup, donné à la Société blanc-seing pour mener ses activités.

 

 

Selon nos informations, le gouvernement d’Oumar Tatam Ly a donné son feu vert à la société pour qu’elle fasse démarrer ses activités. Les formalités relatives à cette question sont définitivement réglées. Et quitus a été donné à Alpha Télécom, l’unique attributaire, d’engager ses investissements pour matérialiser la licence. Ce qui ne semble pas avoir suscité un grincement de dents à travers les salons feutrés de Bamako. Mais, qu’à cela ne tienne; car, le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies de l’Information s’est clairement prononcé sur le dossier. C’est lors du Forum des Directeurs de publication en décembre dernier. Le Ministre de la Communication et des Nouvelles technologies de l’information, Jean Marie Sangaré, a annoncé que ce dossier ne doit plus  faire objet de discussion. Il précise qu’Alpha télécom détient la troisième licence de téléphonie depuis février 2013 et conclue en ces termes: «Et il ne lui reste plus qu’à dérouler son plan d’investissements, en toute liberté».  Autant dire que Atel-SA jouit bel et bien de tous droits sur la licence.

 

 

Par ailleurs, Jean-Marie Sangaré, déclarera qu’en ce qui consiste des recommandations du Bureau du Vérificateur général de la République: «elles pourront être tenues en compte dans l’attribution d’une nouvelle licence de téléphonie mobile».

 

 

En somme, Atel-Sa ne doit plus rien à l’Etat malien et dispose définitivement de la légitimité pour entreprendre en toute en toute liberté ses activités pour le grand bonheur des consommateurs de GSM. Donc, la balle est dans le camp de son promoteur et l’on n’attend plus qu’Alpha Télécom.

 

Alpha M Cissé

 

SOURCE: Notre Printemps