Créée pour défendre les intérêts des demandeurs, l’Organisation de défense du droit des logements au Mali (ODDLM) s’insurge contre la manière non transparente de procéder de M. Issa Guindo, président de la Commission d’attribution des logements sociaux dans l’allocation de ces logements.

‘’Tant que M. Issa Guindo restera président de la Commission d’attribution des logements sociaux nous nous opposerons à toutes attributions pour faute de transparence’’, déclare l’Organisation de défense du droit des logements au Mali (ODDLM).

Selon ODDLM, vu l’intérêt supérieur des demandeurs de logements au Mali, vu la forte demande de logement par des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur et pour des raisons de non transparence de la Commission d’attribution dirigée par M. Issa Guindo, ‘’nous bureau national de l’Organisation de défense des droits aux logements du Mali avons décidé de ce qui suit : Avec M. Issa Guindo à la tête de la commission, il n’y aura pas d’attribution de logements sociaux, faute de transparence et nous assumerons tous nos propos, nous demandons au nouveau Gouvernement de transition un audit général sur plus de 400 logements sociaux vendus à 31 500 000 FCFA par l’OMH et sur les attributions clandestines constatées, concernant les 50 logements sociaux destinés aux démunis du Mali de façon gratuite détournés et nous vous garantissons qu’il en sera ainsi que vive l’ODDMali’’,  ajoute ODDLM.

Selon les explications de l’ODDLM, la Commission d’attribution dirigée par M. Issa Guindo, imposée par l’ancienne première dame qui a été toujours au service de l’ancien régime (ma famille d’abord) perd toute sa légitimité, voire sa crédibilité pour quatre (4) raisons : premièrement le détournement de 50 logements sociaux qui étaient réservés de façon gratuite aux démunis du Mali dans l’attribution des 3743 logements sociaux en 2019 ; deuxièmement la complicité d’attribution clandestine de certains logements F4 à raison de 1,5 million de FCFA, de pot de vin, après le dépôt de l’apport personnel de 2.050.000 FCFA par l’intéressé, tout cela après l’attribution des 3743 logements sociaux en 2019, une pratique ignorée même par le département de l’habitat et qui se faisait dans les moments même du coup d’État ; troisièmement tentative de publication d’une liste de bénéficiaires soit disant 2ème tranches ; la tentative de déstabilisation de l’ODDL Mali par un secrétaire général limogé pour détournement des cotisations des habitants de N’Tabakoro et le décaissement de fonds non justifié avec l’appui de M. Issa Guindo.

Pour l’Organisation de défense du droit des logements au Mali, ‘’une chose est claire, pas d’attribution des logements sociaux sans dépôt de dossiers, car les logements sociaux appartiennent au peuple du Mali et il en sera ainsi, nous assumons et nous défendons’’.

Aussi l’ODDLM interpelle le nouveau ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, M. BréhimaKamena, afin qu’il assainisse le secteur des logements sociaux.

Bréhima DIALLO

 

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

MaliwebSociété
Créée pour défendre les intérêts des demandeurs, l’Organisation de défense du droit des logements au Mali (ODDLM) s’insurge contre la manière non transparente de procéder de M. Issa Guindo, président de la Commission d’attribution des logements sociaux dans l’allocation de ces logements. ‘’Tant que M. Issa Guindo restera président de...