L’association des femmes «Tedemte» (la goutte en Tamasheq) du village d’Amachach (cercle de Tessalit) a reçu, le 6 juin 2022, les clefs de leur nouveau périmètre maraîcher aménagé et équipé par la Minusma. Cet ouvrage leur permettra d’améliorer les conditions de vie de leurs familles et des habitants du village.

Lancé en février 2022, ce projet à effet rapide de 25 millions de  F Cfa est une initiative parrainée par le contingent tchadien de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans le cadre de ses actions de coopération civilo-militaires (CIMIC).

«Grâce à ce périmètre entièrement clôturé et doté d’un forage équipé d’un château de 10 m3, nous devrions pouvoir renforcer nos activités maraîchères en vue d’améliorer sensiblement les conditions de vie des habitants du village», a assuré la présidente de cette association de 26 femmes, Mme Rahmoutou Diallo, 37 ans et mère de deux enfants. Et d’ajouter, «avec la formation sur les techniques de maraîchage et la gestion des Activités génératrices de revenus (AGR), nous avons renforcé nos notions dans ce domaine. Depuis la création de notre association, les membres cotisent chaque mois la somme de 1 500 Francs CFA. Cette cagnotte permet aux femmes de mener des activités commerciales et de rembourser l’argent emprunté», a-t-elle développé pour illustrer la détermination et la résilience des membres de Tedemte.

«Cette initiative est novatrice pour nous, habitants d’Amachach car, depuis sa conception, les bénéficiaires ont été mises au premier plan. Ce projet a ainsi abouti à un périmètre maraîcher pour les femmes et une borne fontaine qui donne accès à l’eau potable à tous les habitants de la localité», a confié Boubacar Ag Hasni, un résident.

Les activités économiques de la commune de Tessalit sont principalement l’élevage et le commerce. Les populations locales y ont ajouté le maraîchage vu l’abondance des nappes phréatiques dans cette zone. Si l’élevage et le commerce sont des activités dominées par les hommes, les femmes occupent une place non négligeable dans le secteur maraîcher. «Les femmes qui veulent pratiquer cette activité ne bénéficient pas souvent de tout l’appui nécessaire depuis le déclenchement de la crise en 2012. La Minusma, à travers ses différentes composantes à Kidal, participe depuis plusieurs années aux efforts de réduction des inégalités et de relance de l’économie locale avec un accent particulier sur l’autonomisation des femmes», a précisé Aicha Belco Maïga, présidente de l’ONG EFFAD qui a mis en œuvre le projet.

«Nous espérons que dans quelques semaines, ces femmes pourront produire des légumes frais afin de répondre aux besoins d’une clientèle bien présente dans le village et dans le camp abritant les Forces de défense et de sécurité maliennes et les Casques bleus», a souhaité El Hadji Ibrahima Boly Diène, Chef du bureau régional de la Minusma à Kidal. Et de poursuivre en rappelant que la Mission des Nations unies va prioriser les initiatives permettant aux femmes de promouvoir et de diversifier leurs sources de revenus, mais également d’avoir accès à l’eau potable en toute saison.

«C’est ce qui concrétise notre engagement à accompagner les populations maliennes», a conclu El Hadji Ibrahima Boly Diène ; très serein et assuré que les femmes de l’association «Tedemte» vont tirer le meilleur profit de cet investissement pour leur autonomisation et pour le développement local.

Aïssata Bâ

Avec la Minusma

Source: Le Matin

MaliwebSociétéSociété malienne
L’association des femmes «Tedemte» (la goutte en Tamasheq) du village d’Amachach (cercle de Tessalit) a reçu, le 6 juin 2022, les clefs de leur nouveau périmètre maraîcher aménagé et équipé par la Minusma. Cet ouvrage leur permettra d’améliorer les conditions de vie de leurs familles et des habitants du...