Dans le cadre de la Semaine Nationale de la Réconciliation (SENARE), une caravane d’information et sensibilisation a sillonné la capitale malienne (Bamako), le samedi 17 septembre 2022, pour prêcher la paix au Mali. Cette caravane a démarré au Monument de la paix de Bamako, en présence du représentant du ministre de la Réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale, Mahamadou DIOUARA ; du représentant du maire de la commune III du district de Bamako ; du coordinateur des chefs de quartiers de Bamako, Bamoussa Touré et des caravaniers.

Après l’exécution de l’hymne national du Mali, le représentant du Maire de la commune III du district de Bamako a remercié le personnel du ministère de la réconciliation pour son engagement. « Nous devons être fiers parce qu’on parle de réconciliation, de paix et de développement », a-t-il dit. Enfin, il a mis l’accent sur le vivre ensemble.

A sa suite, Bamoussa Touré, coordinateur des chefs de quartiers de Bamako, a aussi mis l’accent sur la paix, l’entente et le développement. Selon lui, cette caravane qui sillonnera toutes les communes de Bamako permettra à la population de comprendre l’importance de la paix. « Rien ne vaut la paix », a-t-il dit.

Selon le représentant du ministre de la Réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale, Mahamadou DIOUARA, cet événement est important dans le cadre des activités de la Semaine Nationale de la Réconciliation (SENARE). Avant d’ajouter que cet événement est fédérateur des différentes catégories d’acteurs. «Nous avons la chance d’avoir des autorités administratives, des autorités traditionnelles, d’avoir les communicateurs traditionnels…Nous sommes une nation de diverses entités, de diverses langues, diverses ethnies, diverses espaces géographiques, mais entre lesquelles nos ancêtres ont bâti des valeurs séculaires, de liens sociaux affermis, de complémentarité avérée pour leur permettre de rendre leur marche collective harmonieuse au bénéfice d’un épanouissement », a déclaré Mahamadou Diouara. Il a indiqué qu’il est important qu’en ce moment de turbulence et de tourmente, le rappel soit fait. Pour lui, cette Semaine Nationale de la Réconciliation (SENARE) est la volonté exprimée par le peuple malien à la faveur de la conférence d’entente nationale et actée dans la loi d’entente nationale en son article 7. « Aujourd’hui, les autorités du Mali traduisent la volonté du peuple comme cela se doit dans la gouvernance publique. C’est pour cela que nous appelons le peuple dans toutes ses composantes à magnifier notre diversité qui est un atout pour la cohésion au Mali », a-t-il dit. Il a invité tout le monde à œuvrer pour la paix et la réconciliation au Mali. Enfin, le représentant du ministre, Mahamadou Diouara, a lancé les opérations de la caravane de la paix et de la réconciliation dans le cadre de la SENARE.

A.S

Source: Le Républicain