A l’initiative de ‘’l’Association ma commune & moi’’ s’est tenu, ce samedi, dans un hôtel de la place, ‘’Dugutigiw Ka Baro Kènè’’, un espace de découverte et de redécouverte de la Loi n °06-023 du 28 juin 2006 relative à la création et à I‘administration des villages, fractions et quartiers, mais également de communion dans la foi par une rupture collective du jeûne. Les temps forts d’une soirée mémorable.

 

Pour un coup d’essai, ‘’l’Association ma commune & moi’’ a réussi un coup de maître en réunissant les chefs de quartiers et de villages de Bamako, Kayes et Koulikoro ; des responsables politiques au nombre desquels Housseini Amion GUINDO dit Poulo, le représentant du Parti YELEMA ; des associations, dont l’AJCAD…
Les invités d’honneur étaient Sidiki DIAWARA, Coordinateur des chefs de villages de la région de Sikasso ; Sidi HAIDARA, Coordinateur des chefs de villages de la région de Mopti ; Oumar TOGOLA, Coordinateur des chefs de villages de la région de Ségou.
En deux passages, la troupe nyogolon a édifié les chefs de villages sur l’article 13 de la Loi n°06-023 du 28 juin 2006 qui dit qu’ils peuvent prendre les mesures nécessaires en matière d’hygiène et de protection sanitaire.
L’article 14 qui a meublé le second passage stipule : ‘’le chef de village prête son concours aux agents de l’administration notamment dans le cadre du recouvrement des impôts et taxes’’.
Des intermèdes de zikr ont comblé le temps entre les différentes prestations.
C’est très ému que le Dr Abdoulaye SALL, Président de CRI-2002, parrain de la soirée, a jeté un regard sur le chemin parcouru, des débuts, en 2004, à cette assemblée du jour. La cérémonie du jour était donc pour lui, l’occasion d’une action de grâce au Tout-puissant, sans qui aucune réalisation n’aurait été possible.
Il a exprimé sa satisfaction de voir des jeunes s’engager pour prendre le flambeau à travers notamment le Mouvement un Chef de Village=une Décision. Il y voit le signe de la continuité dans le développement.
À sa suite, Souleymane COULIBALY, Chef du quartier TSF, représentant du Coordinateur des chefs de quartiers de Bamako, au nom des 92 chefs de villages, de l’ensemble des conseillers des chefs de villages, a salué le Dr SALL pour son soutien constant. Pour la petite anecdote, il a rappelé que lorsqu’il a succédé à son père, 2001, le Président de CRI-2002 lui a conseillé : quoi qu’on fasse dans la vie, il faut chercher un papier. Aussi, a-t-il témoigné, c’est grâce à son accompagnement que 70 à 80% des chefs de quartiers de Bamako disposent de leur décision de nomination.
M. COULIBALY a salué la presse dont le travail donne de la visibilité aux chefs de villages et de quartiers ; l’ancien ministre Poulo, pour l’assainissement de son quartier, et l’ancien Premier ministre Moussa MARA pour avoir répondu favorablement à sa requête d’eau et d’électricité pour l’école de son quartier.
Il a par la suite confié : « la rencontre d’aujourd’hui est salutaire pour l’ensemble des chefs de quartiers de Bamako ; ceux qui ont une décision de nomination et ceux qui n’en ont pas. Car beaucoup de chefs de quartiers connaissent la Loi n°06-023 du 28 JUIN 2006, mais n’en connaissent pas les articles. Cette rencontre va donner une autre compréhension de la chefferie traditionnelle ».

Au terme de la cérémonie, Oumar TOGOLA, Chef de quartier de Médine, Coordinateur des chefs de quartiers de Ségou, a témoigné : « nous rendons grâce à Dieu le Tout puissant, lui qui nous a donné de voir ce jour. Je suis le chef des 2 517 villages de Ségou. Ce n’est pas la première fois que nous venons à Bamako dans le cadre de notre collaboration avec CIR-2002, mais c’est la première fois que nous faisons une rupture collective du jeûne. Nous collaborons avec CRI-2002 depuis de nombreuses années. Cette invitation à Bamako pour rompre le jeûne est quelque chose de nouveau que nous apprécions beaucoup. Nous sommes là pour la rupture du jeûne, nous en sommes vraiment comblés. Parce que nous les chefs de villages, nous ne nous connaissons pas. Nous avons constaté que dans l’assemblée d’aujourd’hui, il y a de nombreux chefs de quartiers de Bamako avec qui nous avons beaucoup causé et échangé nos numéros de téléphone ».
Quant aux dispositions que les chefs de villages entendent mettre en œuvre pour l’effectivité de la Loi n°06-023 du 28 JUIN 2006, M. TOGOLA a fait savoir : « ceux qui sont venus comme invité d’honneur sont les Coordinateurs des chefs de village de Ségou, Sikasso et Mopti. Donc, nous sommes heureux, cette assemblée tient toutes ses promesses.
Je voudrais dire que par son engagement, c’est nous que CRI-2002 aide dans notre travail. Bien avant aujourd’hui, il a tout fait pour nous. Vous avez vu les témoignages ; c’est moi qui suis intervenu pour rendre un vibrant hommage. Si cette initiative arrive, nous ne pouvons que nous frotter les mains. Ce que nous pouvons faire, ce sont des bénédictions pour CRI-2002.
Il n’y a pas de bras de fer avec le pouvoir ; mais nous avons des stratégies comme nous l’avons fait par le passé. Le pays a adopté une loi en 2006 qui détermine les droits des chefs de villages, mais elle n’a pas été appliquée correctement. Lors d’une mission du Président de la République à Ségou, c’est moi qui ai réclamé l’application de cette loi. À ma connaissance, il y a le décret d’application qui a été pris, mais pour le moment la loi n’est pas appliquée.
Nous allons continuer la mobilisation, rappeler que le village ne peut se construire sans le chef de village. Si on reconnaissait aux chefs de village leur rôle et leur place, nous tournerions la page des difficultés que le pays connaît en ce moment. Donc, nous demandons aux autorités notre reconnaissance pour la stabilité du pays ».
La rencontre était l’occasion d’annoncer le lancement du Mouvement un Chef de Village=Une Décision dont l’objectif est clair : une décision de nomination pour tous les chefs de villages, d’ici la fin de cette année. En tout cas, partout où il y a des coordinations a révélé Cheick SALL, Président de l’Association. Plusieurs autres activités sont dans le pipeline, a-t-il annoncé.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : INFO-MATIN

MaliwebSociété
A l’initiative de ‘’l’Association ma commune & moi’’ s’est tenu, ce samedi, dans un hôtel de la place, ‘’Dugutigiw Ka Baro Kènè’’, un espace de découverte et de redécouverte de la Loi n °06-023 du 28 juin 2006 relative à la création et à I‘administration des villages, fractions et...