Le Conseil national de la jeunesse du Mali tiendra demain sa conférence extraordinaire à Bamako en vue de donner un nouveau souffle à cette faîtière des jeunes maliens. L’enjeu de la rencontre va être le choix de celui qui va assurer l’intérim du président Amadou DIALLO très controversé depuis son élection à Koutiala.

 

Conformément à la convocation de la conférence nationale extraordinaire du CNJ-Mali par le président Amadou DIALLO et la lettre du ministre de la Jeunesse et du sport, les membres du bureau exécutif du CNJ-Mali et de ses démembrements se retrouveront demain à Bougouni. La convocation de cette rencontre est consécutive à un malaise au sein de l’Organisation. Cette situation a fragilisé la cohésion, l’entente au sein de ladite Organisation.
Ainsi, lors de cette conférence extraordinaire, il sera question pour le président controversé de faire le bilan moral et financier de son mandat avant qu’il ne soit soumis à la conférence. Également, il est prévu de désigner un président qui va assurer l’intérim de DIALLO. « Aujourd’hui, l’un des problèmes du CNJ, c’est le Président Amadou DIALLO. Et nous avons appris de certaines sources qu’il est d’accord pour qu’il soit remplacé ; d’ailleurs il n’a même pas le choix. Puisque c’est un moyen pour lui de sortir un peu la tête haute », nous a confessés une source proche de l’organisation de cette assise de la jeunesse malienne.
Mais qui pour assurer l’intérim ? C’est l’enjeu de cette conférence extraordinaire très attendue pour unifier la jeunesse malienne. Par ailleurs, elle pourrait également produire l’effet contraire, craignent certains jeunes membres du CNJ-Mali. « Certes, il faut que DIALLO soit remplacé, mais nous devons faire énormément attention à celui qui va lui succéder. Cela et extrêmement important pour nous éviter de tomber encore dans les mêmes travers. C’est le moyen d’unifier la jeunesse malienne », nous a indiqué l’un des jeunes.
Ainsi, si l’on s’en tient aux textes, seuls les vice-présidents sont habilités à assurer l’intérim. « Les textes sont formels, l’intérim du président ne peut être assuré que par un vice-président », affirme nos sources. Mais d’après elles, à part deux d’entre eux, les autres sont frappés par la limite l’âge. Et les deux vice-présidents qui respectent la tranche d’âge seraient frappés de légitimés dans leur base. A moins de 24 heures du jour ‘’J’’, il n’y a pas encore de consensus et presque tous les vice-présidents sont candidats pour achever le mandat du Président Amadou DIALLO. Donc, ce n’est pas un nouveau congrès.
Cependant, l’on apprend d’autres sources qu’il est prévu d’élargir les membres du bureau, mais également de permettre au secrétaire général de l’actuel bureau exécutif d’être candidat. En effet, il serait le choix de nombreux jeunes pour l’unification de la jeunesse malienne. En tous cas, les regards sont tournés vers Bougouni où il sera question du sort du CNJ-Mali.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

MaliwebSociété
Le Conseil national de la jeunesse du Mali tiendra demain sa conférence extraordinaire à Bamako en vue de donner un nouveau souffle à cette faîtière des jeunes maliens. L’enjeu de la rencontre va être le choix de celui qui va assurer l’intérim du président Amadou DIALLO très controversé depuis...