Dans le cadre de la relance du dialogue entre Maliens, le gouvernement  de la transition, sous la houlette du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a eu un cadre de concertation avec les forces vives de la nation, mardi 28 juin 2022. Au menu, le projet du chronogramme des élections ainsi que des réformes politiques et institutionnelles majeures. Absente à cette rencontre, la CMAS de Mahmoud Dicko a dénoncé, dans un communiqué, son exclusion à ladite concertation voulue par les autorités de la transition.  

Dans la démarche du président de la transition d’avoir une inclusivité autour du projet du chronogramme des élections et des réformes politiques et institutionnelles en général, le gouvernement a relancé le dialogue avec l’ensemble des Maliens. Les ministres de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ; de la Refondation, chargé des Relations avec les Institutions et celui délégué auprès du Premier ministre chargé des Réformes politiques et institutionnelles ont rencontré les représentants des différentes composantes des forces vives de la nation, le 28 juin 2022.

Bien que beaucoup aient répondu présent, d’autres se sont au contraire plaints de n’avoir pas été associés de façon formelle. C’est le cas de la CMAS de l’Imam Mahmoud Dicko qui a publié un communiqué pour manifester son mécontentement. Acteur incontournable du Mouvement du 5 juin, Rassemblement de forces patriotiques (M5-RFP), principal instigateur du changement actuel au Mali, la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS) dit n’avoir pas été associée ni de près ni de loin par les autorités de la transition à cette rencontre sur des questions qui intéressent l’avenir de leur pays.

Tout en prenant l’opinion publique nationale et internationale à témoin de cette situation, la CMAS  n’a pas manqué de souligner que les autorités de la transition seront les seules responsables de toutes les conséquences qui en découleront. Elle menace d’user de toutes les voies et moyens pour se faire entendre, car dit-elle « Le Mali nous appartient à tous !!!»

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

MaliwebSociété
Dans le cadre de la relance du dialogue entre Maliens, le gouvernement  de la transition, sous la houlette du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a eu un cadre de concertation avec les forces vives de la nation, mardi 28 juin 2022. Au menu, le projet du...