Sur sa page Facebook, le parquet de la commune IV a annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les agents de la police, des sapeurs-pompiers ainsi que les parents des enfants qui se sont rendus coupables aux yeux de services compétents de corruption et de magouille dans le processus de recrutement au sein des forces de sécurité. Cette action judiciaire est favorablement accueillie par une grande majorité de l’opinion publique. En tout cas, sur les réseaux sociaux, les internautes saluent cette initiative du parquet qui, de leur avis, vient mettre fin à une pratique qui a trop durée et qui a énormément causé du tort à l’image des corps habillés.

 

«Des plaintes ont été enregistrées contre des policiers qui prenaient de l’argent avec les gens en vue de recruter leurs enfants à la police ou dans d’autres corps habillés. Des dizaines de millions ont été ainsi perçues mais sans résultats pour les parents d’enfants, qui finissent par saisir le parquet de la commune 4. Après des enquêtes menées par la BIJ et le 5e arrondissement, des fonctionnaires de police ont été poursuivis pour escroquerie et mis sous mandat de dépôt», peut-on lire sur la page Facebook du parquet de la commune IV.

Drissa Samake : voilà, celui qui vend passoire sait que c’est troué, et celui qui l’achète le sait aussi. Autant envoyer les 2 au gnouf, car il y a égalité de turpitude.

Moussa Mamadou Bagayoko : mais en poursuivant à la fois le corrupteur et le corrompu qui va finalement dénoncer ?

Amara Sidibé : il faudra interpeller ceux qui ont payés aussi hein. Car les deux sont fautifs.

Roland Lebinguiste : Médecin après la mort…en tout cas il faut mettre fin à ces pratiques.

Joiekim Gama : en tout cas nous comptons sur vous pour nous faire sortir de ces situations qui ont trop duré.

Moussa Kamite : Bonjour Ablo nous sommes tous prêts à soutenir la transition, mais comme tu es près de Choguel, parle lui du problème de Niono, sinon vraiment, ça ne va pas.

Dramane Diarra : que les corrompus soient punis de la même manière que leurs corrupteurs.

Bcissoko Bcissoko Cissoko : c’est maintenant que votre combat commence. Sur cette base, nous vous soutenons.

Bouakary Ouatt : très fier de vous. Si la justice fait son travail comme il se doit, ce pays sera construit. Chers magistrats, sauvez la patrie, elle compte sur vous.

Alpha Oumar Sanou : la justice, c’est le socle de développement d’un pays, donc faites bien votre travail.

Cheicknito Konaré : bien, c’est mieux aussi de poursuivre le corrupteur et le corrompu au bord des routes.

Sidiki Santara : les individus qui déboursent de l’argent pour corrompre et qui vont ensuite se plaindre pour non satisfaction doivent écoper d’une peine plus lourde que celle de l’agent corrompu.

Alioune Soumaré : corrompre puis aller se plaindre à la justice, c’est du culot où de l’ignorance ? En tout cas, si on continue comme ça, les prochains concours et examens seront des vraies évaluations.

Demba Hamed Doucouré : il y’a beaucoup qui sont dans la police et qui n’ont même pas le BAC ! Et pourtant, sur le papier, le diplôme mentionné c’est le BAC.

Mohamed Baba Diarra : félicitations, si vous parvenez à garder le cap et que les autres parquets vous emboîtent le pas, cela sera merveilleux ! Sinon pensez, comme on veuille le faire croire aux gens, que le développement arrive par magie est faux.

Mahamadou Noumoumakan Sissoko : ce qu’on ne dit pas, c’est que sans argents on ne passe pas au concours.

Coulibaly Fousseyni : le changement est en marche, certaines personnes pensent que le Mali est pour eux.

Source : Info-Matin

MaliwebJusticeSociété
Sur sa page Facebook, le parquet de la commune IV a annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les agents de la police, des sapeurs-pompiers ainsi que les parents des enfants qui se sont rendus coupables aux yeux de services compétents de corruption et de magouille dans le...