Désormais, le commissaire divisionnaire, Mamadou Mounkoro, commissaire du 7è Arrondissement est un modèle à l’INSPRIC. De nombreux étudiants et professeurs d’université ont appris un pan du parcours du commissaire « traqueur » de grands bandits.  

 

Juriste de formation en licence à l’ISPRIC, Mery Sidibé vient de faire honneur au commissaire divisionnaire, commissaire du 7è Arrondissement de Bamako, Mamadou Mounkoro, en le choisissant comme son « modèle ».

L’ISPRIC est une université qui a dans son programme une matière qu’on appelle : « Développement personnel ». Cette discipline  exige à chaque étudiant de désigner une personne qui l’a marqué et qui constitue un modèle pour lui.

Doté de qualités hors pairs, le commissaire divisionnaire M. Mounkoro a été choisi comme modèle par le jeune étudiant.

A cette occasion, a-t-il invité le « commissaire modèle » a participé à la  cérémonie solennelle organisée à l’ISPRIC, le jeudi 16 juin 2022 devant plusieurs étudiants et professeurs d’université.

Comme il fallait s’y attendre, dense dans son domaine, le compol Mounkoro ne pouvait assister à une telle cérémonie grandiose sans lâcher quelques mots.

Il s’est s’adressé à l’assistance et profité de l’occasion pour parler de sa vie, sa carrière, ses expériences heureuses et douloureuses.

Les mots choisis, la manière de s’adresser, le message envoyé ont tout simplement émerveillé la salle pleine à craquer.

Très émus et ayant beaucoup appris du parcours exemplaire de son idole, Méry Sidibé dit avoir porté son choix sur le commissaire Mounkoro « parce que c’est une personne compréhensible, qui donne beaucoup de conseils utiles ». Le compol Mounkoro « est un homme intègre qui a confiance en lui. Il est cultivé et n’hésite pas de transmettre ses savoirs aux gens qui le fréquentent. Discret et travailleur », affirme l’étudiant. L’ancien commissaire du commissariat de Kalabancoro, du 1er Arrondissement de Bamako, et qui a servi à Koutiala comme commissaire et Tombouctou en passant par le 4e arrondissement se félicite M. Sidibé « est un homme qui ne fait pas à moitié les missions à lui confier par sa hiérarchie. Il est très engagé, déterminé quand il s’agit du Mali, de l’intérêt collectif. Bref, le commissaire divisionnaire a toujours œuvré pour le bien être de la population. Je vous laisse le soin de faire un micro trottoirs en ville pour savoir ce que les populations pensent de celui qui a traqué les plus grands bandits recherchés au Mali et dans la sous région au moment de son passage au commissariat de Kalabancoro ».

Et de conclure que le compol Mounkoro est très humain et humble et a toujours considéré son prochain. De retour, lui aussi, a montré que je compte pour lui. C’est pourquoi, j’ai choisi cet homme que la police malienne a eu comme personnel ».

Mamadou Sidibé

Source : Arc en Ciel

MaliwebSociété
Désormais, le commissaire divisionnaire, Mamadou Mounkoro, commissaire du 7è Arrondissement est un modèle à l’INSPRIC. De nombreux étudiants et professeurs d’université ont appris un pan du parcours du commissaire « traqueur » de grands bandits.     Juriste de formation en licence à l’ISPRIC, Mery Sidibé vient de faire honneur au commissaire divisionnaire,...