Pour renforcer le contrôle civil du secteur de la sécurité, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI 2002) a initié un projet dénommé : « Renforcement du contrôle démocratique civil en matière de défense et sécurité ». Il a été lancé hier au grand hôtel de Bamako, sous la présidence du ministre de la Refondation de l’Etat, Ibrahim Ikassa Maïga. On notait aussi la présence des autorités locales et coutumières.

« Le lancement du projet de renforcement du contrôle démocratique civil défense et sécurité vise à contribuer au renforcement des capacités des organisations de la société civile dans le contrôle démocratique civil de la gouvernance du secteur de la défense et sécurité », a déclaré le représentant du maire de la commune III à l’entame de ses propos.

Pour lui, ce projet facilitera l’accès des organisations de la société civile maliennes à des informations factuelles dans la façon de promouvoir la transparence, l’intégrité, la bonne gouvernance, la recevabilité et une législation inclusive dans le secteur de la défense et de sécurité.

Un tel espace d’échange et de réflexion, estime-t-il, permettra d’améliorer l’efficacité et l’efficience des organisations de la société civile dans leur rôle d’éveil et d’alerte à créer des positions communes pour influencer politiquement le gouvernement au Mali. En sa qualité de gestionnaire des collectivités, M.Sogoba a l’espoir qu’à l’issue de ce lancement, le projet atteindra ses objectifs, car il s’agit là de la relance des bases d’une véritable refondation du Mali. Le maire s’engage à accompagner CRI 2002 dans l’atteinte de ses objectifs visés.

Le ministre de la refondation de l’Etat a pour sa part rappelé que ce projet de CRI-2002 s’inscrit dans le cadre de la création et de l’émergence d’un dialogue constructif entre la société civile et le secteur de la défense mettant l’accent sur la nécessité d’un consensus autour des priorités en vue d’une meilleure gouvernance du secteur de la défense et sécurité. Pour le ministre, face à une tendance à l’exacerbation de la crise sécuritaire à laquelle est confronté notre pays, une réaction concertée s’impose. Et elle fait appel à l’implication de toutes les parties prenantes et à la bonne conjugaison de nos volontés, de nos intelligences, de nos efforts, et de nos moyens.

Ce projet, à l’évidence, de l’avis du ministre, vient soutenir la mise en œuvre de certaines recommandations des Assises nationales de la refondation de l’Etat (ANR) à travers le Cadre stratégique de la refondation de l’Etat (Csre 2022-2031). Il s’agit de l’axe stratégique n°2 : défense, sécurité, paix,réconciliation et cohésion sociale au titre de deux (02) objectifs prioritaires.

L’objectif de ce projet, rappelle Ibrahim Ikassa Maïga, est de « contribuer au renforcement des capacités des organisations de la société civile (OSC) dans le contrôle démocratique civil de la gouvernance du secteur de la défense et sécurité, dans le respect du principe sacro-saint du « secret-défense et de la préservation de la sécurité nationale ».

Pour terminer, le ministre se dit convaincu qu’avec ce projet, nous pourront franchir une étape significative qui nous permettra à terme de construire dans la durée, la paix, la sécurité et le développement.

Oumar SANOGO

Source: Journal le Démocrate- Mali

MaliwebSociétéSociété malienne
Pour renforcer le contrôle civil du secteur de la sécurité, le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI 2002) a initié un projet dénommé : « Renforcement du contrôle démocratique civil en matière de défense et sécurité ». Il a été lancé hier au...