La Haute autorité de la communication (HAC) a organisé des sessions de formation des journalistes sur : la couverture des élections, stratégies de prévention et d’apaisement des tensions sociopolitiques en périodes préélectorale et électorale. C’était au Centre Gabriel Cissé de Ségou, du 5  au 14 novembre 2021.

La Haute autorité de la communication (HAC) et les journalistes sont décidés à jouer pleinement leur rôle dans bonne organisation des futures élections au Mali. En tant que garante des normes de la grande famille de la  communication, notamment l’audiovisuelle, la presse écrite, la publicité, cette formation de la Hac était destinée aux journalistes des Régions de Mopti et Ségou. En effet,  la première session s’est déroulée du 5 au 9 novembre et la seconde s’est poursuivi  jusqu’au 14 novembre 2021. Cette formation a permis aux journalistes (hommes et femmes de médias), de renforcer leurs compétences afin de pouvoir assurer une meilleure couverture des futures élections tout en étant  à la hauteur de la mission  de sensibilisateurs et éducateurs des électeurs. Les séries  de sessions ont été  assuré  par le président de la commission médias et Tic de la HAC, non moins, coordinateur du séminaire, Mahamane Hamèye Cissé, le journaliste et consultant en communication, plaidoyer et éducation aux médias, Sadou Abdoulaye Yattara ainsi que par l’expert électoral, Issa Tieman Diarra. Les thèmes abordés étaient entre autres, la régulation de la communication et des médias : le cadre législatif, réglementaire et technique, de la couverture professionnelle d’une campagne électorale, la fraude électorale et les sources de conflits post-électoraux, la place des femmes et jeunes, les organismes de gestion des élections, les systèmes électoraux et modes de scrutin… Dans son intervention, le coordinateur a évoqué que « pour la première fois depuis l’avènement de la démocratie pluraliste dans notre pays, les élections vont se dérouler dans un foisonnement médiatique caractérisé par la présence d’une trentaine de télévisions privées et près de 500 radios FM disséminées à travers le pays ». Selon lui, « cet enrichissement des contenus proposés aux citoyens constitue pour la HAC un réel motif de satisfaction, mais, il représente aussi un véritable défi, celui d’assurer de manière satisfaisante par les médias le droit à l’information des citoyens en période électorale ». Le président de la commission médias et Tic de la HAC, estime pour sa part,  que « la seule manière de relever le challenge est de parvenir à ce que se généralise une approche professionnelle, impartiale et dépassionnée dans le traitement de l’information », d’où l’initiative de cette action de renforcement des capacités des hommes de médias.

Aïda Beïdy Soumaré, stagiaire

Source: LE PAYS

MaliwebSociété
La Haute autorité de la communication (HAC) a organisé des sessions de formation des journalistes sur : la couverture des élections, stratégies de prévention et d’apaisement des tensions sociopolitiques en périodes préélectorale et électorale. C’était au Centre Gabriel Cissé de Ségou, du 5  au 14 novembre 2021. La Haute autorité de...