Le Malien est inégalable dans l’un de ses sports favoris qu’est le culte de la personnalité.

Quand on aime une personne, on la supporte à l’aveuglette en la défendant contre vents et marées. Ce, malgré ses défauts, ses inconduites et comportements irrévérencieux, ses inconstances et dérives, bref un soutien irréfléchi. Au lieu de lui prodiguer des    conseils afin de tirer la personne de la mauvaise passe, on s’obstine à la soutenir (enfoncer) jusqu’au moment où elle entamera sa chute vertigineuse vers son déclin. Pourvu que cette personne assure notre pitance de tous les jours (le prix de condiments) ou qu’elle arrive à nous dégoter un job. Tel est la pratique phare des Maliens. Quel drôle de façon d’aimer une personne ?

« LE REVERS DE LA MÉDAILLE »

Curieusement et inversement, lorsqu’on n’apprécie pas une personne, on nourrit une haine viscérale envers elle. Surtout quand cette dernière vit dans une certaine aisance, bonjour la jalousie!!!

Au point de lui souhaiter malheur et infortune. Quelle méchanceté gratuite ?

Aimons-nous et cultivons la tolérance, le vivre ensemble, le pardon et l’amour du prochain. En revanche combattons la haine, la méchanceté, le mépris, l’arrogance et la rancune.

« Regarder l’autre, n’ayez pas peur de le fixer dans les yeux, et un jour en regardant sérieusement, vous finirez par vous voir dans ses yeux et vous comprendrez que ce qui vous rapproche est plus que ce qui vous éloigne », cette citation est d’un sage d’Afrique, un grand homme de culture feu Sotigui Kouyaté.

ISD

Source: Journal le Démocrate- Mali

MaliwebSociétéSociété malienne
Le Malien est inégalable dans l’un de ses sports favoris qu’est le culte de la personnalité. Quand on aime une personne, on la supporte à l’aveuglette en la défendant contre vents et marées. Ce, malgré ses défauts, ses inconduites et comportements irrévérencieux, ses inconstances et dérives, bref un soutien irréfléchi....