Le Mali est représenté par 8 films à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO, du 16 au 23 octobre 2021). Il s’agit d’abord de «Le Dernier refuge» ou «Last Shelter» (en anglais) de Ousmane Samassékou. Un long métrage de 85 minutes qui sera le principal porte-étendard de notre 7e art.

 

L’autre long métrage malien en compétition est «Marcher sur l’eau» d’Aïssa Maïga, une réalisatrice qui a la double nationalité sénégalo-malienne (père Malien et mère Sénégalaise). Tournée dans le nord du Niger entre 2018 et 2020, cette œuvre raconte l’histoire du village de Tatiste. Touché de plein fouet par réchauffement climatique, il se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d’un forage. Une situation qui pousse également les adultes à quitter leurs familles chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie.

En plus de ces deux longs métrages, le Mali sera représenté en compétition par 6 autres courts métrages et films d’animation. Il s’agit de «Le champ de Zozaniba» de Gaoussou Tangara ; «Le Troc» de Arouna Camara ; «Gwakoulou» (Foyer traditionnel) de Moïse Togo ; «Mon jour de chance» de Sagou Banou. Il faut y ajouter «Balkissa» de Issouf Doumbia et «La Différence» d’Assétou Koné du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté ainsi que «Cheytan» du défunt Assane Kouyaté. Les 8 films maliens sélectionnés au FESPACO seront en compétition avec les 239 autres films de 50 pays africains.

Source : Le Matin

MaliwebCulture
Le Mali est représenté par 8 films à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO, du 16 au 23 octobre 2021). Il s’agit d’abord de «Le Dernier refuge» ou «Last Shelter» (en anglais) de Ousmane Samassékou. Un long métrage de 85...