La 3è édition du Festival des cultures traditionnelles du Mali s’est déroulée du 15 au 17 octobre à la Maison des jeunes de Bamako sous le thème : «Valorisons les produits du Mali». Cet événement qui se voulait un creuset de la diversité culturelle malienne a tenu toutes ses promesses en réunissant plus de 100 artisans de divers horizons (toutes ethnies confondues) pour exposer leur savoir-faire et contribuer à la reconstruction d’un Mali nouveau.

 

La cuisine malienne aussi a été magnifiée dans sa plus grande expression. La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence de l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, de l’ancien président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, et du directeur de la Maison des jeunes de Bamako, Djibril Diarra. Ce rendez-vous culturel était organisé par les radios Siguida Kounkan et Djiguifa,en collaboration Dion Communication et Production Sarl. Au programme, il y avait des conférences-débats, une animation musicale, un défilé de mode, une exposition vente de produits traditionnels, entre autres. L’objectif de ce festival, selon les initiateurs, est de faire promotion de notre culture dans un Mali libre. Pendant trois jours, le visage de laMaison des jeunes de Bamako avait complément changé. On avait l’impression d’être dans un centre de productions artisanales.

Le «made in Mali» avec des perles et autres parures des pagnes tissés et du bogolan.Nos compatriotes ont été invités à vivre en Malien authentique en s’habillant en tenue traditionnelle et à déguster nos mets traditionnels.

L’ancien animateur vedette de la Chaîne nationale et actuel directeur de radio Siguida Kounkan, Ibrahim DioncoloniCoulibaly, a fait mention spéciale auxinvités de marque, ModiboSidibé et Bakary Togola. Il a salué les partenaires impliqués dans la réussite de l’évènement.

«La richesse culturelle de notre pays, symbole de sa grandeur et desa cohésion, a toujours permis à nos différentes communautés de vivre ensemble dans le respect de l’autre, tout en forgeant l’unité de notre peuple», a-t-il commenté. Et de lancer un appel de rassemblement et de cohésion autour de notre la diversité culturelle, avant d’inviter les compatriotes à valoriser nos produits et surtout à porter nos habits traditionnels pour valoriser notre coton. Il dira que ce rendez-vous culturel a permis aussi de donner un nouveau souffle à la promotion de la tenue traditionnelle et de parler un peu de l’avenir de notre pays.Cette éditionest également l’occasion de rendre hommage à nos artistes et artisans qui ont leur expertise et savoir-faire au service de la société. Les deux invités de marque ont témoigné de gratitude à l’initiateur principal du festivalde IbrahimDioncoloni Coulibaly, initiateurdu festival. Ils ont mis l’accent surl’importance de la culturedans le développement socioéconomique. Selon Modibo Sidibé, la culture est le soubassement de tout développement. Et d’expliquer son engagement en faveur de la promotion de l’artisanat qui est une fierté pour notre pays. «J’avais décoré mon bureau à la Primature avec les objets artisanaux pour promouvoir l’artisan malien», at-il indiqué.

Oumar Dicko, exposant, explique que les artisans ont besoin de ce genre d’espace pour faire valoir leur génie créateur. Pour une vendeuse de Bogolan, c’est tout simplement magnifique d’offrir l’opportunité aux artisans de vendre leurs produits.

Mariam Bagayoko et sa troupe ont apporté un éclat particulier à l’évènement .

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

MaliwebCulture
La 3è édition du Festival des cultures traditionnelles du Mali s’est déroulée du 15 au 17 octobre à la Maison des jeunes de Bamako sous le thème : «Valorisons les produits du Mali». Cet événement qui se voulait un creuset de la diversité culturelle malienne a tenu toutes ses...