La Maison africaine de la photographie (Map) a tenu, jeudi dernier au ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, la 26è session de son conseil d’administration. La réunion était présidée par le secrétaire général du département en question, Hamane Demba Cissé, en présence du directeur général de la Map, Tidiane Sangaré et des administrateurs.

 

L’adoption du compte rendu, l’examen du point d’exécution des recommandations de la précédente session, le rapport d’activités à mi-parcours et celui d’exécution du budget à la date du 30 septembre dernier, l’examen des propositions des tarifs de tirage photos et de location des salles étaient, entre autres, les points inscrits à l’ordre du jour de cette session.

Hamane Demba Cissé a rappelé que la session répond à un des objectifs majeurs du gouvernement de la Transition à savoir : l’amélioration de la gouvernance au niveau de l’administration et des services publics mais également la bonne gestion des fonds publics.

Dans le même ordre d’idées, le secrétaire général du ministère en charge de l’Artisanat a rappelé aux administrateurs que la rencontre offre également l’opportunité de faire l’état des lieux de l’exécution des recommandations de la précédente session du conseil, d’examiner les différents points inscrits à l’ordre du jour.

«à cet effet, je voudrais vous inviter à une analyse approfondie des documents qui vous ont été soumis», a-t-il indiqué. Et de poursuivre que l’année 2021 a été marquée par la réalisation de certaines activités majeures.Ainsi, a-t-il détaillé, sur la base du programme d’activités de l’exercice en cours, adopté par la 25è session du conseil d’administration, la Map a réalisé plusieurs activités, notamment la numérisation et la restauration d’archives photographiques et documentaires, la collecte et le traitement des données pour l’actualisation du répertoire photographique au Mali, l’organisation d’une exposition photographique, l’aménagement des salles d’exposition, etc…

Sur les chiffres, le représentant du ministre n’a pas caché sa satisfaction. Selon lui, au plan financier, sur un budget rectifié de plus de 233 millions de Fcfa, les dépenses de l’établissement, à la date du 30 septembre 2021, s’élèvent à plus de 141 millions de Fcfa, soit un taux d’exécution de 62%. Il a aussi insisté sur les efforts à faire, car pour lui, l’arbre ne doit pas cacher la forêt.

En dépit de ces résultats encourageants, la Map est confrontée à certaines difficultés, notamment l’insuffisance des crédits alloués aux activités photographiques et à la prise en charge des dépenses d’électricité, d’eau, de nettoyage et de gardiennage des locaux, le manque de personnel qualifié.Le retard dans l’achèvement des travaux de construction de son siège est aussi incriminé comme une autre difficulté à laquelle l’établissement est confronté.

«Au regard des résultats louables, il me plaît de saluer et d’encourager la direction de la Maison africaine de la photographie pour les efforts consentis en dépit des difficultés rencontrées», s’est-il félicité, avant d’inviter les administrateurs à formuler des observations et propositions pertinentes pouvant aider la direction de l’établissement dans l’accomplissement de ses missions.

Mohamed TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebCulture
La Maison africaine de la photographie (Map) a tenu, jeudi dernier au ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, la 26è session de son conseil d’administration. La réunion était présidée par le secrétaire général du département en question, Hamane Demba Cissé, en présence du...