Ainsi il est mort de sa belle mort, s’exclame cet affidé qui s’affiche ouvertement Assimien ! Au-delà du cousin Gana du Président, il est notable de constater que l’agresseur sans identité malgré son visage angélique qui s’affiche depuis une semaine sur les réseaux n’a pas les faveurs et la sympathie des réseaux. Même les défenseurs des droits de l’homme se gardent encore de verser des larmes de crocodiles ; et la République ne va surement pas crépir et faire fleur sa tombe.

Seul débat : comment est-il passé de vie à trépas. Pour beaucoup peu importe. Il fallait le chicoter d’abord. Tant mieux, il faut dépecer son cadavre et le jeter aux chiens…. Mais où est passé notre humanité au point de nous délecter de la mort du fils d’une famille qui pourrait se plaindre au vu des résultats de l’autopsie. Complot criminel ou montage grotesque ? Tout dépendra de la réponse à l’insoluble interrogation introspective : l’agresseur est-il décédé ou est-il mort ? En attendant les résultats des enquêtes qui seront sans doutes très éloquents, le débat est enflammé et très passionné. Assimisme saisonnier oblige ! Voici votre Facebookan du jour !

Ibrahima Boubacar Yoro Maiga : sincèrement je ne comprends rien dans cette affaire, l’agresseur est décédé ou il est mort ?
Comment ? Où ? Et son enterrement aura lieu où et quel jour ? Il sera t’il enterré par sa famille ?

Idi Doum : Soumounou Sidi Baba en tout cas ce n’est pas clair. Le prisonnier le plus célèbre du Mali de nos jours, décède comme ça aussi banalement, non non. Qu’on nous dise autre chose.

Bassidy Maiga : le fait de ne pas divulguer son identité et annoncer sa mort après avoir créé le doute dans l’esprit de la population. Il y a un sérieux problème de communication au sommet de l’État.

Alou Sow : quelqu’un qu’on a déjà vue son vissage depuis une semaine personne ne connaît son identité et personne ne connaît sa famille et on as jamais vu une autre photo de lui ….. c’est paradoxal quand même.

Fofana Diadie : cette affaire est floue vraiment floue. On ne comprend rien. Depuis le mardi passé l’identité de l’agresseur reste inconnue, la raison de son acte idem, on vient d’apprendre que l’auteur de l’agression est mort. Dites-nous tout, il y a quelque chose qui ne tourne pas en rond. Je commence à Wanda beaucoup sur cette affaire.

Baba Mahamane Traore : ah! Il ne peut pas mourir comme ça ! Alors cela veut dire que c’est fini, on ne pourra en savoir davantage. Pauvre Mali que Dieu veille sur toutes et tous.

Idi Doum : tchiee, je vais aller dans le camps des complotistes, on a fait envoyer le petit loin de Bamako, avec un paquet de fric KO décédé. Je n’y crois pas. Qu’on nous respecte un peu, un détenu ne décède pas dans une cellule aussi banalement. Trois cas de figure se présentent ici à savoir : soit une exécution, un suicide et le faire disparaitre, sinon décédé ‘’ayé dowairaifow’’.

Soumounou Sidi Baba : Idi Doum je pense à la même chose que vous walahi . En tout cas une chose est sûre, si jamais la nouvelle du décès se confirme cela confirmera l’hypothèse du complot aussi.
Amos Coulibaly : on dirait dans Jack Bauer, ou on injecte une dose mortel au fautif pour qu’il ne puisse plus parler sachant qu’il a déjà eu sa fortune. Tout est clair mais continuer vos investigations les auteurs ne sont pas loin.

Modi Ouane : une enquête indépendante doit être diligenter et les parents de la victime doivent faire la demande. Nos procureurs à vos marques, nous attendons un communiqué relatif à une ouverture d’enquête judiciaire dans les heures qui viennent.

Somah Niambele : enquête sans suite, donc ça ne sert à rien. On ne décède pas du jour au lendemain. En tout cas moi, j’avais déjà imaginé ce scénario depuis le premier jour.
Cheick Oumar Sow : surement les commentateurs lui a empoisonné avant de lui envoyer pour assassiner Assimi.

Ali Gakoye Traore : je ne pense pas que le commanditaire soit l’envahisseur, il doit être tapis dans l’entourage du Président. L’agresseur a peut-être été tué pour ne pas divulguer le nom du commanditaire. Le Procureur doit changer maintenant le nom de l’enquête.

Cheick Oumar Sow : Les ennemis du Peuple Malien et d’Afrique ont toujours des plan B pour décrédibiliser nos chefs d’État Patriotes. Il est temps de faire l’union sacrée au tour du Président de la transition quoi qu’ils inventent ou tentent de faire contre la transition.

Adou Konaté : sa mort n’empêchera pas la vérité sur cette affaire car ce n’est pas aujourd’hui que ça eu lieu. Et jamais cette affaire ne doit finir comme ça. Hummm les dirigeants d’aujourd’hui…

Zoumana Sampy : nous ne connaîtrons jamais la réalité dans cette histoire. Mourir comme ça avant la fin des enquêtes nécessite une autre enquête. Peut-être pour connaître les raisons de sa disparition. Le commanditaire veut brouiller les piste
Anw Bè Faso Do : nous sommes témoins de l’annonce de la mort extrajudiciaire de l’agresseur non identifié. Nous abordons une nouvelle phase de crispation du pouvoir, plus létale cette fois ci.
C’est très inquiétant pour les droits fondamentaux dont le droit à la vie. Nous sommes tous interpellés en tant que Maliens et en tant qu’êtres humains simplement. Car un adage bien de chez nous dit:
Si tu vois les vautours sur la dépouille d’un semblable, chasse-le parce que ce que ton tour pourrait arriver très vite.
En attendant, que Dieu veille sur nous.

Abdoul Kader Diabaté : vraie comédie… Donc on meure parce qu’on a des problèmes mentaux ? Deux hypothèses:
1. Un coup monté pour avoir la sympathie du peuple et prétendre à un prolongement de la transition.
2. Après interrogatoire, froidement assassiné et bonjour la chasse aux sorcières du moment qu’il n’y aura plus de possibilités de confrontation. La junte pourra indexer les personnes gênante d’avoir participé au complot.

Amadou Diallo : nous sommes en plein dans la saison de toutes les insinuations. Il importe cependant de ne pas basculer dans l’intox. La lumière doit certes être faite, mais préparer les esprits à croire d’avance à un assassinat, ce n’est pas honorable.

Diawara Diawara : cette affaire m’intrigue. Le public ignore l’identité du présumé agresseur. Chose improbable dans de telles circonstances et plusieurs jours après les faits. Et maintenant, on nous annonce qu’il est décédé. Et ils veulent qu’on avale tout ça sans questionner. Trop gros.

Ousmane Wane : la tentative d’assassinat osée du Président de la Transition, Chef de l’État et la mort soudaine de son auteur ressemble fort à s’y méprendre à des montagnes russes émotionnelles.
J’espère pour notre pays que les parents du défunt réclameront sa dépouille mortelle afin que cette histoire ne tombe pas sous le coup de la fantasmagorie!

Bance Ibrahim Kalilou : c’est une manière de faire disparaitre les traces des commanditaires enfin d’empêcher l’enquête, moi je crois bien que cette affaire n’est pas claire je suis impatient pour les résultats de l’autopsie.

Tatou Solidarité : je sais pas pour vous, mais moi je regarde les films jusqu’à la fin, en m’efforçant de lire les noms des acteurs/figurants, les cadreurs, le réalisateur, les titres et les auteurs des chansons, les costumiers…tout ce beau monde qui est intervenu dans la production!
Là nous avons juste eu le nom de l’acteur principal (le Bon)…, on va se contenter de ça ‘’sé té djon yé’’. Passons au prochain buzz qui ne saurait tarder.

Source : Info-Matin

MaliwebSociété
Ainsi il est mort de sa belle mort, s’exclame cet affidé qui s’affiche ouvertement Assimien ! Au-delà du cousin Gana du Président, il est notable de constater que l’agresseur sans identité malgré son visage angélique qui s’affiche depuis une semaine sur les réseaux n’a pas les faveurs et la...