MOHAMED CHERIF  HAÏDARA ROUSPETE ET DENONCE UN COMPLOT OURDI PAR LE HCME

La crise ouverte au Conseil Supérieur de la Diaspora (CSDM) avec la tentative d’un groupe de dissidents d’évincer Mohamed Cherif Haïdara, prend de plus en plus une grande dimension.  Alors que le contentieux n’est pas totalement vidé entre les deux camps adverses, le clam Dramé a décidé de passer à la vitesse supérieure à travers l’organisation d’une assemblée générale de l’organe national ici à Bamako.

 

Ces assises longtemps annoncées se sont finalement tenues les 28 et 29 mai 2021 au Mémorial Modibo Keïta de Bamako sous la présidence de Beïdi Dramé et en présence de plusieurs délégués venus de tous les quatre coins du monde : Afrique, Europe, Amérique, Asie …. Ces assises ont abouti à la mise en place d’un bureau placé sous la présidence de Beïdi Dramé. Le président Haïdara qui revendique la légitimité et la légalité, perçoit cela comme un non évènement et affirme se conformer aux lois de la République, après sa reconduction à la tête du CSDM par des instances légalement tenues ici à Bamako.

D’ailleurs le président Haïdara considère que le clan Beïdi Dramé est en mission commandée

Dramé et ses acolytes sont à la solde de Habib Sylla, président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, a toujours soutenu Mohamed Cherif Haïdara qui promet de répondre du tic au tac aux éventuelles attaques de ses adversaires.  Moins de vingt-quatre heures après la rencontre tenue par le camp dirigé par Beïdi Dramé, le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) est sorti du silence : Dans une déclaration attribuable au Président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, Habib Sylla  se réjouit de la logique en cours au sein du Conseil Supérieur de la Diaspora (CSDM). « Je prends acte non sans exprimer ma satisfaction, du fait que des compatriotes établis à l’extérieur et se reconnaissant à travers la structure originelle du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), ont décidé de porter à la tête de leur bureau national monsieur Beïdi Dramé». En tant que président de la structure fédérative des associations de la diaspora malienne  (HCME) fruit de la volonté du peuple malien à travers la conférence nationale de 1991, Habib Sylla affirme se réjouir de voir que le CSDM représenté par Beïdi Dramé, membre fondateur du HCME et composé d’hommes et de femmes qui se battent sans relâche pour venir en aide à leurs compatriotes en détresse à travers le monde, ait choisi de leur tendre la main plutôt que de  voir en eux des adversaires qu’ils n’ont jamais été.

En choisissant Dramé,  les délégués des 33 Pays présents selon Habib Sylla, ont mis en avant un grand militant de la cause des maliens établis en France et en Europe, qui a consacré  28 ans de sa vie à cette cause noble.

Selon Habib Sylla, les conseils de base affiliés au HCME se font honneur de conjuguer leurs efforts avec leurs partenaires du CSDM dans l’intérêt supérieur de nos compatriotes établis à l’étranger.

LAYA DIARRA

Source: LE SOIR DE BAMAKO

MaliwebDiaspora & Immigration
MOHAMED CHERIF  HAÏDARA ROUSPETE ET DENONCE UN COMPLOT OURDI PAR LE HCME La crise ouverte au Conseil Supérieur de la Diaspora (CSDM) avec la tentative d’un groupe de dissidents d’évincer Mohamed Cherif Haïdara, prend de plus en plus une grande dimension.  Alors que le contentieux n’est pas totalement vidé entre les...