Le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’intégration africaine annonce la mort de vingt-deux Maliens dont trois enfants le 22 juin dernier sur les côtes libyennes. L’information est donnée dans un communiqué publié ce mardi 5 juillet 2022.

 

Selon le communiqué du ministère des Maliens établis à l’extérieur, ces vingt-deux (22) personnes faisaient partie d’un groupe de quatre-vingt-trois (83) migrants qui étaient en détresse au large des côtes libyennes, depuis le 22 juin 2022.

« Tout sera fait pour le rapatriement » des Maliens secourus

Le document rapporte également que soixante et une (61) personnes ont été secourues parmi lesquelles des Maliens. Le ministre assure que des dispositions sont prises pour l’identification de Maliens survivants. « Tout sera fait pour protéger leurs droits et procéder à leur rapatriement », ajoute Alhamdou Ag Ilyene.

Il a, cependant, remercié l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour ses efforts qui ont permis d’identifier les Maliens et venir en aide aux rescapés.

L’AME propose la mise en place d’un projet d’intégration et d’insertion

L’association malienne des expulsés (AME) explique que des milliers de migrants maliens ont perdu la vie sur la mer durant ces dix dernières années. Elle invite les autorités à redoubler d’efforts dans la lutte contre la migration irrégulière. Les responsables de l’association précisent que cette lutte rime avec une mise en place d’un projet d’intégration et d’insertion.

Pour rappel, l’OIM avait indiqué qu’au mois de mars dernier au moins 70 migrants ont été portés disparus en mer et présumés morts au large des côtes libyennes.

Source : Studio Tamani 

MaliwebDiaspora & Immigration
Le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’intégration africaine annonce la mort de vingt-deux Maliens dont trois enfants le 22 juin dernier sur les côtes libyennes. L’information est donnée dans un communiqué publié ce mardi 5 juillet 2022.   Selon le communiqué du ministère des Maliens établis à l’extérieur,...