Le projet « Diaspora unie et solidaire » vient d’être lancé le week-end dernier à Bamako. Il ambitionne constituer un mouvement pratique de grande envergure, dans le but de s’informer et s’entraider  dans toutes les situations que vit chaque membre de la communauté togolaise résidant au Mali.

 Les principaux objectifs, selon l’ancien Délégué pays du Togo au Mali, Komlan Possian, l’initiateur du projet, est de « s’informer et donner les informations crédibles et utiles en temps réel sur toute les circonstances de vie de chaque membre de la communauté ». Et de préciser que le manque d’information fait croupir plusieurs ressortissants togolais dans les prisons maliennes, sans oublier ceux qui gémissent dans les centres de santé sans aucun soutien et assistance.

L’initiative veut aussi créer les conditions d’entraide dans une dimension illimitée, dès qu’il est question d’un ressortissant togolais, dans n’importe quelle situation, dans le temps et l’espace géographique malien.  Puisque, expliquent les organisateurs, « les associations et groupements de Togolais déjà existants sont souvent limités par leurs statuts et règlement intérieur en ce qui concerne l’assistance aux personnes en difficulté ».

Pour rendre le projet opérationnel, une base de données sera créée pour l’ensemble des ressortissants togolais vivant au Mali, sans distinction aucune. Pour être à leur écoute, recueillir les informations les concernant, vérifier la fiabilité de ces informations, les transmettre à la communauté et intervenir efficacement au bon moment.

Il sera ainsi mis sur pied un « conseil de sages » pour des interventions rapides et efficaces pour la résolution de tous les problèmes survenus entre Togolais ou entre un Togolais et un étranger sur le sol malien. D’autres idées innovantes meublent la feuille de route de ce projet dont le lancement est salué par tous les observateurs et membres de la communauté du pays de Faure Gnassingbé au Mali.

Bruno D SEGBEDJI

Source : Mali Horizon