«A toutes les populations de Koulikoro, je viens en amie, en sœur et en maman pour vous servir. La Police seule ne peut pas tout. Nous avons besoin de votre collaboration pour faire face à l’essentiel. Je demande au bon Dieu de me permettre d’être à la hauteur des attentes de la population». C’est en ces termes que la nouvelle Directrice régionale de la Police de Koulikoro, Hadja Ténimba Sangaré, précédemment Commissaire du 2è Arrondissement de police de Kati, s’est adressée aux Koulikorois, hier lundi 26 avril 2021, après la passation de services.

 

La nouvelle patronne de la Direction régionale de la police de Koulikoro, le contrôleur général Hadja Ténimba Sangaré qui remplace à ce poste stratégique, le contrôleur général Aboubacar Sidibé, est en terrain bien connu à l’image de son riche parcours académique et professionnel.

Aussi, apprend-on, la nouvelle Directrice régionale de la Police de Koulikoro aurait très fortement contribué non seulement dans le développement du contentieux de la police, mais aussi à l’extension du Programme d’informatisation des policiers, l’interconnexion des plateformes informatiques entre les policiers et les autres acteurs, ainsi que dans la promotion de l’éthique et la collaboration entre les populations et les policiers partout où elle a passée.

Elle hérite d’une administration policière, qui doit faire mieux que par le passé dans ses multiples domaines d’intervention en général, et dans la mobilisation ainsi que la sécurisation des personnes et leurs biens en particulier.

Sur ce plan, la nouvelle patronne de la police régionale de Koulikoro ambitionne de mettre un point d’honneur sur la rationalisation des exonérations du grand banditisme dans la région de Koulikoro, la consolidation de la mise en œuvre des contrats de performance dans le cadre de la poursuite de la politique de contrôle de l’exécution du service, l’optimisation de la lutte contre la contrebande, la fraude policière et la contrefaçon, le développement et le suivi des contrats-objectifs dans les services centraux,  l’optimisation des capacités opérationnelles du dispositif de suivi par géolocalisation, la consolidation de la démarche partenariale par le suivi et la mise en œuvre efficiente des recommandations de ses subalternes, le renforcement de la lutte contre la banditisme  dans sa région.

La tâche est dès lors mesurée par la désormais ancienne Commissaire du 2è arrondissement de police de Kati, qui doit maintenant porter haut l’étendard des policiers de la région de Koulikoro.

Qui est Mme Hadja Ténimba Sangaré ?

Née vers 1969 à Djarala, dans le cercle de Bougouni, Mme Tenimba Sangaré, championne du Mali de 1984 à 1988, a été recrutée dans la police nationale avec le niveau DEF en avril 1987.

De 1987-1988, elle a obtenu le CT1 et CT2 où elle est sortie Major de sa promotion deux années plus tard et commence une carrière professionnelle ascendante.

En effet, après avoir accompli, avec succès, un parcours de formation sanctionné par l’obtention d’un Master en gestion, Hadja Ténimba Sangaré a été mutée à la Police spéciale de Bamako (1990-1994), puis au Commissariat du 2e arrondissement de Kayes (1994-1997).

Promue Inspecteur de police en 2001,  elle a occupé le poste de Chef de Section de délégation (2005).

Devenue élève Commissaire en 2007, elle a été nommée Chef de la Section au BSI (2010), puis Chef de Voie publique en 2012 au 14è Arrondissement et au 9è Arrondissement du District de Bamako.

De 2015 à 2016, Mme Hadja Ténimba Sangaré est nommée Commissaire adjointe jusqu’en juin 2018 au 14 è Arrondissement du District de Bamako, par la suite Commissaire principal.

Depuis mars 2019, jusqu’à sa promotion comme Directrice régionale de la Police de Koulikoro, Hadja Ténimba Sangaré, promue contrôleur général, était Commissaire de police au 2è Arrondissement de Kati, où elle a à son actif plusieurs exploits, ainsi que dans tous les Commissariats de police où elle a eu à servir.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebSociété
«A toutes les populations de Koulikoro, je viens en amie, en sœur et en maman pour vous servir. La Police seule ne peut pas tout. Nous avons besoin de votre collaboration pour faire face à l’essentiel. Je demande au bon Dieu de me permettre d’être à la hauteur des...