Le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a présidé les travaux de la 8ème session du conseil d’administration de l’École normale supérieure (ENSUP), le jeudi 24 février 2022 à l’ENSUP. L’objectif est de faire le bilan des activités de l’année écoulées pour le bon fonctionnement de l’ENSUP. C’était en présence du directeur général de l’ENSUP, Douga Nassoko

 

Occasion pour le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Dr Amadou Ouane d’indiquer que l’ENSUP comprend la filière de formation des professeurs d’Enseignement secondaire et normal.
Il a rappelé que l’ENSUP a été créée en 1963 et a pour mission, la formation initiale, professionnelle et continue des professeurs de l’enseignement secondaire et de l’enseignement universitaire, la formation Prost universitaire, le perfectionnement, la recherche scientifique, technologique et pédagogique, la préparation aux concours de l’agrégation de l’enseignement secondaire. Et d’ajouter que l’ENSUP peut créer pour ses besoins de formations spécifiques des filières et des instituts rattachés.
À l’en croire, cette école comprend présentement deux filières : une filière de formation des professeurs d’enseignement secondaire et une filière de formation des professeurs d’enseignement normal.
Pour Dr Amadou Ouane, les ressources humaines de l’ENSUP se composent du personnel enseignant permanent, au nombre de 107 dont 07 professeurs de rang magistral, du personnel technique et administratif (55 agents) et du personnel contractuel. Conformément à la Loi N°2012-044 du 16 novembre 2012, l‘Ecole Normale Supérieure de Bamako est devenue un établissement public à caractère scientifique, technologique et culturel (EPSTC) doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. « Selon ce nouveau statut, le Conseil d’Administration est l’organe délibérant. Il exerce dans les limites des lois et règlements en vigueur, les attributions spécifiques suivantes : approuver le rapport annuel d’activités de l’école et les états financiers en fin d’exercice ; voter le budget prévisionnel; délibérer sur toute question relative à l’organisation des programmes de formation, de perfectionnement et de recherche; donner un avis sur toute question soumise à lui » souligne le représentant du ministre, Dr Amadou Ouane. En effet, il indique que durant l’année scolaire 2021-2022, l’Ecole normale supérieure parallèlement à sa mission de formation professionnelle initiale, se propose d’améliorer la performance de tous ses services notamment celui de la formation continue; soutenir les actions du centre FOADEL pour les formations en ligne; poursuivre les activités de la revue des cahiers de l’ENSUP; renforcer le cadre partenarial existant pour une plus grande visibilité des actions académiques et pédagogiques; poursuivre les activités de la cellule interne d’assurance qualité; poursuivre l’élan de réhabilitation physique et d’équipement des services amorcés afin de rendre agréable le cadre d’apprentissage.

Falaye Sissoko

Source : Canard Déchainé

MaliwebEducation
Le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a présidé les travaux de la 8ème session du conseil d’administration de l’École normale supérieure (ENSUP), le jeudi 24 février 2022 à l’ENSUP. L’objectif est de faire le bilan des activités de l’année écoulées pour le bon...