Depuis ses débuts, l’enseignement à distance en milieu universitaire a beaucoup évolué. Cette pratique prend d’ailleurs de l’expansion chaque année et de nombreux professeurs sont appelés à créer des cours sous cette forme. Dans ce deuxième numéro de l’année Dr. Moussa Kanté propose des pistes concrètes permettant de s’orienter dans la conception d’un cours à distance.

 

De quoi parle-t-on au juste ?
Selon le Dr. Moussa Kanté, responsable de la formation en ligne à la Faculté d’agronomie et de médecine animale (Fama) de l’Université de Ségou, la formation à distance est une “pratique éducative privilégiant une démarche d’apprentissage qui rapproche le savoir de l’apprenant”.
Dans un cours à distance, on cherche ainsi à réduire la distance spatiale et/ou temporelle séparant les deux mais, selon ces auteurs, cette distance peut aussi être de nature technologique, psychosociale et socio-économique.
Cet enseignement à distance, également appelé formation à distance, enseignement en ligne ou e-learning, renvoie à une modalité d’enseignement qui “permet à une personne d’apprendre de façon relativement autonome, avec des contraintes minimales d’horaire et de déplacement, et avec le soutien à distance de personnes-ressources”.
En plus, l’apprentissage à distance est accessible où que l’on se trouve, en présence des autres participants ou non. L’éducation à distance s’est toujours développée en fonction des innovations technologiques. De surcroît, il existe différentes modalités et méthodes d’enseignement à distance : l’enseignement synchrone à distance : les étudiants assistent en temps réel à des visioconférences selon un horaire défini.
L’enseignement asynchrone à distance : les cours ont lieu en différé. Les étudiants ont accès à tout moment à leurs cours sous différents formats. L’apprentissage fait référence à l’utilisation conjointe de l’apprentissage en ligne et le mode d’apprentissage classique, souvent appelé en face-à-face.
L’apprenant alternera entre des sessions à distance en ligne et des sessions en face à face avec le formateur. Par contre, l’enseignement en présentiel renvoie à une modalité d’enseignement où un professeur échange en temps réel et en face à face avec ses étudiants. Selon le Dr. Kanté, un cours en ligne est un cas diffèrent du système classique. Un cours à distance n’est pas nécessairement un cours en ligne, c’est-à-dire diffusé sur le Web. L’enseignement à distance existait bien avant Internet… Mais la formation à distance tire de plus en plus profit du potentiel offert par la technologie des réseaux au point où, pour plusieurs, les deux notions se confondent.
De fait, les modèles de cours à distance évoluent aujourd’hui à vive allure. Ils peuvent être offerts entièrement à distance ou partiellement à distance (on les appelle alors des cours hybrides ou mixtes). Les cours offerts à distance en mode asynchrone permettent aux étudiants de réaliser les démarches d’apprentissage qui y sont proposées aux moments qui leur conviennent, que ce soit pour consulter les ressources d’apprentissage mises à leur disposition ou pour interagir avec le professeur ou les autres étudiants.

L’enseignement à distance est-il moins efficace que l’enseignement en présence ? Selon les recherches, cela ne serait pas le cas :
Selon le Dr. Kanté, les cours en ligne à l’Université de Ségou ont été une innovation surtout en cette période de Covid. Un rapport de Bernard et al. (2004) ont examiné les résultats de 232 études comparant les effets de l’enseignement à distance à ceux l’enseignement en classe sur l’apprentissage, les attitudes envers le cours et la persévérance. Globalement, la méta-analyse montre qu’il n’y a de différence significative entre les modalités d’enseignement sur ces trois mesures.
Lorsque l’enseignement à distance synchrone est comparé à l’enseignement en présence, les effets sont meilleurs dans cette dernière modalité. Toutefois, lorsque l’enseignement à distance asynchrone est comparé à l’enseignement en présence, les effets sont meilleurs dans l’enseignement à distance. Sitzman et al. (2006) ont analysé les résultats de 96 d’études comparant l’enseignement en ligne à l’enseignement en classe et concluent que la première modalité est 6 % plus efficace lorsqu’il s’agit de cours visant des connaissances déclaratives ou conceptuelles lorsque les méthodes d’enseignement sont semblables dans les deux modalités.
Lorsqu’il s’agit de cours visant des connaissances procédurales, les effets sur l’apprentissage sont semblables dans les deux modalités. En outre, il ressort que la modalité mixte s’avère plus efficace que la modalité entièrement en ligne. Pour concevoir des cours à distance, les professeurs peuvent compter sur une base de connaissances riches en modèles, théories, méthodes et principes de design pédagogique qui ont été développés par des chercheurs dans le domaine de la technologie éducative et dont plusieurs portent spécifiquement sur le design de cours à distance.
S’engager dans une démarche de design pédagogique consiste à prendre une série de décisions de manière éclairée en vue de mettre en place les conditions les plus susceptibles de favoriser l’apprentissage, compte tenu des buts, des profils d’apprenants et du contexte d’apprentissage.
Une telle démarche permet notamment d’augmenter la cohérence entre les diverses composantes du cours (buts, connaissances et compétences visées, stratégies pédagogiques, activités d’apprentissage, activités d’évaluation des apprentissages, format médiatique de l’environnement et des ressources d’apprentissage, etc.)

L’enseignement à distance : avantages et inconvénients
L’enseignement à distance peut-il remplacer l’école ?
Dr. Moussa Kanté explique que les cours à distance sont des cours permettant de répondre aux besoins de l’enseignement de nos jours. L’enseignement à distance ne pourra jamais remplacer l’école selon lui. Toutes les écoles sont fermées, et tous les cours en salle de classe ont été transférés en ligne, dans le cadre des mesures visant à contenir tout danger de propagation de la Covid-19.
Donc, l’école à distance est une précaution importante pour s’assurer de limiter les possibilités de transmission du virus. C’est la période de l’école à la maison pour de nombreux enfants. C’est-à-dire, que chaque famille a accès aux ressources en ligne ou des cours à distance : des exercices et même des “classes virtuelles” en visioconférence. Nous présenterons dans cet article la définition, les avantages et les inconvénients de l’enseignement à distance face à l’enseignement traditionnel.

Les avantages de l’enseignement à distance
Selon le Dr. Moussa Kanté, les cours en ligne permettent de les caser où on le souhaite dans son emploi du temps. Normalement, ceux qui travaillent et qui veulent suivre des cours en plus de leur travail éprouvent des difficultés à gérer leur temps. Les formations en ligne leur permettent de décider à quel moment ils sont le plus disponibles pour étudier. C’est grâce aux cours à distance que la continuité pédagogique a été assurée à l’Université de Ségou avec les étudiants en masters.Ils peuvent suivre leurs cours et leurs programmes en voyageant en bus, en voiture, en train, ou en avion. Ce n’est évidemment pas possible dans l’enseignement présentiel, qui nécessite un horaire prédéfini et un endroit fixe. Mais les cours en ligne vous donnent le temps de vous gérer pour apprendre.

Adapté à tous les rythmes
Le Dr. Kanté nous explique que chaque apprenant travaille à son propre rythme. Dans le cas où vous seriez plus rapide que les autres, il n’y a aucunement besoin de les attendre. L’inverse est également vrai : si vous êtes plus lent, vous pouvez prendre votre temps sans gêner qui que ce soit.
Les formations peuvent également être façonnées sur mesure en fonction du niveau d’apprentissage. L’enseignement à distance, contrairement à l’enseignement en présentiel, permet de fournir une formation en temps et lieu asynchrones.
De surcroît, les apprenants n’ont plus besoin de se déplacer aux établissements scolaires et de se conformer à des horaires. En d’autres termes, on se forme où l’on veut, quand on veut. Il suffit de disposer d’une connexion wifi et d’un ordinateur portable, d’une tablette ou d’un Smartphone.
Le e-learning permet à des apprenants qui veulent rester chez eux, par exemple pour des raisons familiales, de mettre à profit leur temps libre pour continuer d’apprendre et d’évoluer au niveau professionnel. Avec l’enseignement à distance, il est inutile de se déplacer ou de demander à un professeur de venir à domicile, les cours auront la particularité d’être effectués en ligne.
On peut travailler dans un environnement familier qui permet de travailler facilement. De plus, un gain de temps considérable est à prévoir. Le e-learning, lorsqu’il est bien conçu, repose désormais sur des supports ludiques et variés : vidéos, formats interactifs, podcasts, forums, questionnaires, diaporamas…

Les inconvénients de l’enseignement à distance
L’enseignement en ligne facilite l’accès à distance à une salle de classe, à l’heure qui arrange l’apprenant. Cependant, ce dernier peut éprouver un sentiment d’isolement, dû au format individuel de ce type d’apprentissage, ce qui peut lui donner un sentiment de solitude. Mais avec les progrès constants de la technologie, les apprenants peuvent s’engager plus activement avec des enseignants ou d’autres étudiants, en utilisant des outils tels que la vidéoconférence, les médias sociaux et les forums de discussion. Un autre problème majeur est le manque de connectivité (fracture numérique).

Problèmes de santé
Les apprenants qui suivent une formation en ligne passent énormément de temps sur leur ordinateur et d’autres appareils de ce type ; ce qui peut entraîner de la fatigue visuelle, la survenue de mauvaises postures ou d’autres problèmes physiques, qui peuvent affecter l’apprenant. Les apprenants les plus jeunes sont souvent ceux qui rencontrent le plus de problèmes d’autodiscipline. Donc, ils seront moins motivés pour terminer leur formation en ligne, parce qu’il n’y aura pas eu d’enseignant physiquement présent pour les motiver à étudier.

L’émergence de l’apprentissage en ligne
Pour imiter les aspects sociaux d’une salle de classe traditionnelle, il est préférable d’utiliser des outils tels que des tableaux de messagerie et des groupes Facebook. Ils donnent aux élèves l’impression qu’ils ne regardent pas seulement un babillard vide, mais qu’ils parlent à des personnes réelles. Bien sûr, cela ne remplace pas les pairs de classe. Dans une classe traditionnelle, les élèves apprennent naturellement les uns des autres, tout en résolvant des problèmes et en travaillant en collaboration.
Ils sont encouragés par un enseignant qui ne parle pas à travers une vidéo préenregistrée. L’apprentissage en ligne n’a pas encore trouvé de moyens d’imiter la vie dans une classe réelle. Par contre, l’apprentissage en ligne fournit aux enseignants une rétroaction précise et claire sur la façon dont un étudiant interagit avec le matériel. En cliquant sur un bouton, ils peuvent voir les devoirs de leurs élèves et les endroits où ils éprouvent des difficultés.
De surcroît, la réduction de la charge de travail permet aux enseignants d’adapter leurs compétences par d’autres moyens, plus avantageux, pour les élèves et l’ensemble de la classe. En effet, moins d’heures passées à classer les dossiers, signifie plus de temps passé à engager chaque élève à un niveau individuel. C’est cette combinaison de contenu personnalisé et de gestion des ressources qui permettra aux enseignants de diriger nos salles de classe vers l’avenir.
Les avantages de l’apprentissage en ligne sont nombreux : avantages : efficacité, accessibilité et polyvalence. Or, la formation à distance présente aussi certains inconvénients, notamment au niveau technologique et humain. Néanmoins, ce type d’enseignement continuera à évoluer, et l’apprentissage en ligne, malgré ses avantages et ses inconvénients, fournit un cadre d’apprentissage idéal pour la plupart des domaines, des apprenants et des professeurs.

Les défis à relever dans la conception des cours à distance
Selon Dr. Kanté, le défi est immense. Suivre un cours partiellement ou entièrement à distance exige beaucoup d’autonomie de la part des étudiants. Il importe donc de bien cerner leurs profils d’apprenants sur le plan cognitif et sur le plan socioaffectif, afin d’anticiper leurs éventuelles difficultés et de mettre à leur disposition des ressources visant à les rendre plus autonomes et persévérants. Selon Dr. Kanté, il existe d’autres défis tels que le changement de mentalité, les défis politique, logistique et culturel.
Le défi d’une pédagogie explicite. Pour que l’étudiant puisse cheminer par lui-même, le scénario pédagogique doit être explicite. Une attention toute particulière doit être portée à la formulation des cibles d’apprentissage ainsi qu’à la démarche d’apprentissage proposée, tout en laissant à l’étudiant la possibilité de faire des choix et de contextualiser sa démarche d’apprentissage, en fonction de ses intérêts, ses besoins et ses objectifs.
Le défi d’une conception collaborative. La conception d’un tel cours nécessite de mobiliser une diversité de compétences. Même s’il demeure l’unique responsable de son cours, le professeur gagne à profiter de l’expertise et de l’expérience d’autres acteurs (tuteurs, professionnels pédagogiques, programmeurs, infographes, spécialistes du multimédia, etc.)
Le défi de la médiatisation du cours. Les options qui s’offrent aujourd’hui au professeur quant au format médiatique à donner au cours et aux activités pouvant être réalisées à distance sont multiples. Il faut donc faire un choix éclairé en matière de médiatisation, motivé avant tout par des préoccupations d’ordre pédagogique.

Source : Université de Ségou

MaliwebEducation
Depuis ses débuts, l’enseignement à distance en milieu universitaire a beaucoup évolué. Cette pratique prend d’ailleurs de l’expansion chaque année et de nombreux professeurs sont appelés à créer des cours sous cette forme. Dans ce deuxième numéro de l’année Dr. Moussa Kanté propose des pistes concrètes permettant de s’orienter...