C’est au groupe scolaire de Sogoniko 2, centre 3, que le Premier Ministre, Choguel K MAIGA a procédé au lancement, ce lundi 27 juin, des épreuves de l’examen du Diplôme d’étude fondamental (DEF), session de juin 2022.Accompagné du ministre de l’éducation national et de plusieurs membres du gouvernement, le Premier Ministre a remercié et salué l’administration scolaire, le corps enseignant et les élèves pour une année scolaire réussie.

 

Après avoir ouvert l’enveloppe de la première épreuve de la journée, le Chef du Gouvernement a, dans son message, prodigué des conseils aux encadreurs et aux candidats, dont le nombre total est de 237 540 élèves, répartis entre 1801 centre à travers le pays.
Ainsi le premier ministre a insisté sur la moralisation des examens en cours et a appelé les élèves à bien lire attentivement les sujets.
«Vous êtes les futurs cadres de ce pays et le Mali compte sur vous », a encouragé le PM.
Aussi, à la veille de l’examen, Mahamadou KEITA, directeur du centre national des examens, avait ainsi appelé sur les antennes de la télévision nationale la communauté lucrative, notamment les parents d’élèves, les surveillants, les candidats eux même, à s’y mettre, pour l’obtention d’un résultat propre.
« J’en appelle au sens de responsabilité des parents d’élèves, en leur disant qu’ils ne rendent pas service à leurs enfants, en essayant de tout mettre en œuvre pour qu’ils passent sans le niveau » a-t-il averti ; en ajoutant que, les candidats doivent plutôt se prévaloir dans l’honnêteté et dans le sérieux.
Toutefois, M. KEITA a insisté sur la vigilance et la suivi des règlements des examens qui pourront, selon lui, éviter que les examens soient entachés d’irrégularités.
Le même jour, le Bureau Exécutif National du Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC) a, aussi fait un communiqué à l’adresse de tous les partenaires de l’école, notamment les enseignants, les invitant à un sens de responsabilité face aux rudes épreuves ; et leur vigilance face aux tentatives malsaines, et aux combines.
Aussi, il préconise aux parents d’élèves, le calme et la sérénité, en les invitant également à s’éloigner des centres d’examens pour garantir des épreuves propres et équitables.
Quant aux candidats, il les conseille de se détourner des pratiques malsaines.
« Les examens de fin d’année sont l’occasion d’évaluer vos compétences, et les diplômes que vous obtiendrez récompensent vos efforts personnels et vous proposeront certainement à des études supérieures de qualité » peut-on lire dans le communiqué du syndicat.
Sur la liste, les forces de sécurité ont été aussi interpellées par le SNEC.
Il faut signaler que ces examens du DEF se tiennent également dans les camps de réfugiés à l’extérieur du Mali.

PAR AMINA SISSOKO

Source : Info-Matin

MaliwebEducation
C’est au groupe scolaire de Sogoniko 2, centre 3, que le Premier Ministre, Choguel K MAIGA a procédé au lancement, ce lundi 27 juin, des épreuves de l’examen du Diplôme d’étude fondamental (DEF), session de juin 2022.Accompagné du ministre de l’éducation national et de plusieurs membres du gouvernement, le...