Le Mali a célébré en différé le jeudi 26 septembre au CICB la journée internationale de l’alphabétisation, commémorée d’habitude le 8 septembre chaque année. Cette journée a été célébrée avec le thème «l’alphabétisation, décentralisation et paix pour un développement durable». 

 journée alphabétisation mali

 

une vue du presidium

C’était sous la présidence du ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et des langues nationale, Togola Jacqueline Marie Nana et en présence de ses collègues de l’enseignement supérieur  et de la recherche scientifique, du travail, des affaires sociales et humanitaire, de la culture et  de la fonction publique et du représentant Directeur résident du Bureau multi pays de l’UNESCO au Mali, Lazare Elounda.

 

 

Dans  son intervention le représentant du Directeur résident du Bureau multi pays  de l’UNESCO a rappelé que l’alphabétisation est un droit et un moteur fondamental du développement humain. «Elle ouvre la voie de l’autonomie, de l’acquisition des compétences, de la pleine expression de la culture et de la pleine participation à la société», a-t-il déclaré en citant la Directrice générale  de l’UNESCO, Irina Bokova, dans son message lors  de la journée internationale. Selon lui, ceux qui ne maîtrisent pas les compétences de l’école (lire et écrire) ont du mal à dialoguer, communiquer et s’intégrer dans les nouvelles sociétés connectées. Ces gens, a-t-il  dit, ont même du mal à utiliser les nouvelles technologies qui, aujourd’hui, permettent aux jeunes et aux femmes, de trouver du travail, de parler plusieurs autres langues, et même d’accepter et comprendre la diversité des cultures. Il a également rappelé quelques données sur les progrès réalisés au niveau mondial dans le domaine de l’alphabétisation, contenus dans le message de la Directrice Générale de l’UNESCO, du 8 septembre dernier : «84% de la population mondiale aujourd’hui sait lire et écrire, contre 76 % en 1990. En 20 ans, la population analphabète a donc été réduite de plus de 100 millions. Mais ces chiffres montrent que de graves inégalités persistent: deux tiers des 774 millions d’adultes analphabètes dans le monde sont des femmes la plupart des enfants et adolescents non scolarisés sont des filles; 57 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire en sont exclus et 69 millions le sont au niveau secondaire».

 

 

De son côté, le ministre  de l’éducation a rappelé les efforts entrepris par les autorités maliennes. Elle a notamment cité les principaux programmes et projets d’alphabétisation exécutés dans le cadre des Opérations de Développement Rural (ODR), l’Opération Arachide et Culture Vivrière (OACV), l’Opération de la Haute Vallée du Niger (OHVN), l’Opération Riz Ségou, l’Opération Riz Mopti, la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT), l’Opération de Développement Intégré du Kaarta (ODIK), Programme Intégré de Développement de Bafoulabé (PIDEB).

Youssouf Diallo

 

 

SOURCE: 22 Septembre

Mali-web.orgEducation
Le Mali a célébré en différé le jeudi 26 septembre au CICB la journée internationale de l’alphabétisation, commémorée d’habitude le 8 septembre chaque année. Cette journée a été célébrée avec le thème «l’alphabétisation, décentralisation et paix pour un développement durable».      une vue du presidium C’était sous la présidence du ministre...