En grève depuis maintenant plusieurs mois, les enseignants vacataires de la faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FLSL) n’ont toujours reçu leurs salaires des  trois (04) semestres impayés par le gouvernement, même si  le deuxième semestre de l’année 2018-2019 est en voie de paiement au niveau des banques. Ces semestres impayés sont les deux (02) premiers semestres de l’année scolaire 2020-2021 et le premier semestre de l’année scolaire 2019-2020. Parmi les trois-cent (300) enseignants de la FLSL, les enseignants grévistes sont au nombre de 204 personnes et occupent l’enseignement de 70% des cours qui sont dispensés à la faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FLSL). Cette grève a fait qu’aujourd’hui le site universitaire de Bamako (Kabala) est rarement fréquenté par les étudiants qui préfèrent rester à la maison à cause de la déception.

La grève enclenchée par les enseignants vacataires depuis juin 2021 pour raison du non-paiement des heures supplémentaires de trois (03) semestres ne connait toujours pas son épilogue. A cet effet, nous avons approché Ibrahim Touré  secrétaire générale du comité du syndicat national de l’enseignement supérieur et représentant du bureau local de la faculté des lettres, des langues et des sciences de langage pour en savoir plus sur la grève : « la grève a commencé au mois de juin 2021. C’était une (…)

MAMADOU SEKOU TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEducation
En grève depuis maintenant plusieurs mois, les enseignants vacataires de la faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FLSL) n’ont toujours reçu leurs salaires des  trois (04) semestres impayés par le gouvernement, même si  le deuxième semestre de l’année 2018-2019 est en voie de paiement au...