L’Ecole pour déficients auditifs de Bamako a abrité la journée commémorative des Sourds-muets le mardi 21 septembre 2021. La cérémonie était présidée par Sidibé Dedeou Ousmane ministre de L’Education Nationale, en présence de l’Economie numérique et de la prospective, en présence de Benjamin DAIRRA, le président de l’Association maliennes des Sourds-muets (AMASOURD) et Drissa GNAMBA, le représentent du consortium d’ONG ‘’la case des associations ‘’

 

Une véritable journée de cri de cœur à l’endroit des plus hautes autorités sur les conditions de vie de tous les jours de ces enfants sourds muets. La rareté d’écoles adaptées, les difficiles moyens de rejoindre les quelques rare existants à travers le pays, le manque de formations professionnelles, tels sont entre autre difficultés auxquels les pensionnaires de l’école pour déficients auditifs de Bamako sont confrontés.
En campant le décor, le président de l’ONG CASA a présenté son institution comme un espace de mutualisation des ressources matérielles, financières et humaines. « La CASA rêve d’une société de démocratie et de justice où les populations et les organisations de la société civile jouent pleinement et de manière complémentaire leurs rôles au niveau local et national pour un développement durable et une meilleure gouvernance », a-t-il dit.
Il a par ailleurs indiqué que c’était dans le cadre de la sensibilisation et de l’éducation citoyenne, que la CASA a pris l’initiative de réaliser une émission dénommée ‘’Bobow ka kènè’’ qui est un espace d’expression et de communication dédiée aux personnes sourdes. « Nous avons remarqué qu’ils vivent parmi nous sans être avec nous car ils regardent notre télévision sans entendre et comprendre ce qui s’y dit. Aussi, Ils sont confrontés à beaucoup de difficultés de communication pour se faire comprendre dans les administrations publiques, les centres de santé, les commissariats de police et brigades et de la gendarmerie, les aéroports, entre autre.
Le président de des AMASOURD a rappelé que l’Ecole pour Déficients Auditifs de Bamako a été créée en 1993 par l’Association Malienne des Sourds (AMASOURDS). Elle a pour objectif de permettre aux enfants vivant avec un handicap auditif d’accéder à l’éducation de base au même titre que les autres élèves. L’école compte plus de 400 élèves du préscolaire et du fondamental et deux centres de formation professionnelle, l’un en coiffure et l’autre en peinture.
Il a par ailleurs remercié les Ministres TOURE et SIDIBE d’avoir rehaussé cette journée par leur présence. «Ça fait plus de dix ans qu’un Ministre de l’Education nationale n’a pas mis les pieds ici. Soyez en vivement remerciés.», a-t-il martelé, avant d’égrainer un chapelet dd défis auxquels les sourd muets sont confrontés en matière d’éducation et d’accès à un travail adéquat. Selon M. DIARRA, lui-même sourd-muet, le Mali compte approximativement 6320 sourds-muets et seulement 10% ont accès à l’école fondamentale. « Pire après le DEF, nous ne savons plus aller, puisque le programme de langages des signes ne sont pas enseignés dans les écoles secondaires et dans les universités. L’accès de centres professionnels ne sont pas non plus accessibles », a-t-il déploré.

En réponse à ces difficultés, la Ministre de l’éducation nationale a déploré les moyens limités de l’état pour permettre à ces enfants si particulier de jouir de leur droit au même titre que les enfants normaux. Elle a toutefois rassuré que les dispositions seront soumis au premier ministre pour trouver des solutions idoines à certain problèmes qui peuvent être atténués, avec la volonté politique. « Le gouvernement de la transition a souci de l’éducation de chaque enfant. Vote formation fait partie de nos priorités au niveau du Ministère de l’éducation. D’ailleurs nous allons rapidement voir le Premier Ministre ou le président de la transition pour que des dispositions soit prisent en améliorant le parc automobile de L’Ecole pour déficients auditifs pour faciliter le transport des élèves qui habite loin de l’école. Pour les autres revendissions nous allons prendre toutes les dispositions pour que les élèves se sentent rassurés. La formations des enseignant dans les lange des signes vont être écore une fois mis sur la table de discussion avec les plus hautes autorités », a-t-elle promis.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : Info-Matin

MaliwebEducation
L’Ecole pour déficients auditifs de Bamako a abrité la journée commémorative des Sourds-muets le mardi 21 septembre 2021. La cérémonie était présidée par Sidibé Dedeou Ousmane ministre de L’Education Nationale, en présence de l’Economie numérique et de la prospective, en présence de Benjamin DAIRRA, le président de l’Association maliennes...