Sous la houlette de Mme Thiam Sokhna Mariama, directrice générale, l’université privée African Business School (U.ABS) est connue pour ses nombreuses innovations. Conformément à son programme d’Immersion, U.ABS a tenté une expérience toute nouvelle. Celle d’amener ses étudiants dans le camp militaire de Bapho (Ségou) pour un stage de deux semaines. L’expérience vécue a été restituée devant le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher, le 19 Mars 2022 au Mémorial Modibo Kéita.

A travers cette 6e édition du programme d’immersion, U.ABS, en partenariat avec le Service national des Jeunes (SNJ), a initié deux semaines de stage du 14 au 28 février 2022 au Centre d’Instruction militaire de Bapho à Ségou. Durant le séjour, les étudiants ont participé à plusieurs exercices d’initiation militaire, notamment le salut militaire ; des exercices physiques et moraux pour développer d’une part l’aptitude physique des jeunes et d’autre part, cultiver et développer la citoyenneté chez les stagiaires. Aussi, certaines valeurs militaires telles que la discipline, l’humilité, l’endurance, la ponctualité, la subordination, l’esprit d’équipe et d’entraide, ont été étudiées par les étudiants.

Le 19 mars 2022, lors de la cérémonie de restitution desdites activités, les étudiants de ABS ont fait des démonstrations sur les notions apprises lors de leur séjour à Bapho. Il s’agit surtout du salut militaire, de l’organisation de terrain pour la défense, ou encore des notions sur la citoyenneté.

Des exercices qui ont émerveillé le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher. « Les échos qui me sont parvenus m’ont permis de me rendre compte que vos étudiants ont fait preuve de courage et d’abnégation durant tout leur séjour. Aujourd’hui, j’ai encore eu la preuve en voyant de mes propres yeux ce qu’ils ont appris pendant ce temps. Ils ont pu se rendre compte d’eux-mêmes pendant ce si peu de temps de toute la complexité du métier de celles et de ceux dont la mission première est d’assurer la sécurité des populations souvent au péril de leur vie. Ils ont également appris certains réflexes et les valeurs militaires que sont la discipline, l’humilité, l’endurance, la ponctualité, la subordination, l’esprit d’équipe et d’entraide », a souligné le ministre Mossa Ag Attaher.

Selon Mme Thiam Sokhna Mariama, l’Université African Business School, depuis sa création, a comme vision d’impulser l’avènement d’une nouvelle génération de leaders africains. « Pour faire de cette vision une réalité, ABS s’appuie sur un programme pédagogique appelé Immersion. De tradition, c’est un programme de développement de la personnalité et de la responsabilité des étudiants par leur incubation dans ces milieux africains d’origine. Il a pour objectif d’inculquer aux étudiants en sus de l’esprit d’appartenance à une grande famille, le sens de la solidarité et de travail en équipe. Ces aspects fondamentaux du programme peuvent se traduire à travers trois valeurs cardinales à promouvoir : l’identité africaine, l’intégration africaine, la responsabilité des élites africaines », a-t-elle ajouté.

Il faut rappeler que toujours dans le cadre de ce programme d’immersion, U.ABS a effectué plusieurs déplacements notamment à Ségou, Koulikoro, Manantali et Kayes pour ce qui concerne le Mali. Elle a été également à Dakar au Sénégal à Kpalimé et Lomé au Togo ; à Cotonou au Bénin et à Abidjan en Côte d’Ivoire.

 Amadou Kodio 

Source: Ziré

MaliwebEducation
Sous la houlette de Mme Thiam Sokhna Mariama, directrice générale, l’université privée African Business School (U.ABS) est connue pour ses nombreuses innovations. Conformément à son programme d’Immersion, U.ABS a tenté une expérience toute nouvelle. Celle d’amener ses étudiants dans le camp militaire de Bapho (Ségou) pour un stage de...