Pour une meilleure réussite de la rentrée scolaire, les structures de l’éducation à tous les niveaux sont à pied d’œuvre. Passant par les directions nationales aux écoles de base, tous les acteurs et partenaires de l’école travaillent en une parfaite harmonie pour une bonne reprise des classes.

mali eleves classe

Au niveau de la cellule de planification et de la statistique (CPS), il  n’est pas facile de déterminer  l’effectif des enfants  nouvellement  inscrits. Aux élèves de Bamako, s’ajoutent les enfants qui ont quitté le nord.  Selon un agent du Ministère de l’Education de Base, nous avons de nos jours au Mali (2013-2014) dans les écoles  fondamentales au premier cycle, deux millions trois cent mille (2.300.000) élèves,  six cent soixante  milles (660.000) élèves au niveau du second cycle fondamental, soit deux millions neuf  cent soixante mille élèves(2.960.000) au total au niveau de l’enseignement fondamental.
Quant à l’enseignement secondaire général,  les effectifs sont estimés à environ deux cent trente milles(230.000) élèves.  Concernant l’enseignement technique et professionnel, le nombre des élèves est estimé à environ cent dix-sept mille (117.000) élèves  pour l’année 2012- 2013. A l’enseignement secondaire général,  cent dix-huit mille quatre-vingt-trois (118.483) élèves est le nombre estimé des élèves orientés.  Dix mille (10.000) orientés dans le secondaire professionnel.
Ces estimations tiennent compte des élèves admis au DEF en 2013 qui sont orientés dans ces différents types d’enseignement. Signalons que  trente-huit mille cinq cent trente-quatre (38.534) élèves admis cette année sont dans les écoles  privées et deux mille deux cent cinquante un (2.251) élèves dans les publiques. Au total, cinquante-huit mille sept cent quatre-vingt-cinq (58.785) élèves quittent le DEF et seront en 10ème année à la rentrée scolaire 2013- 2014.
La solution à cet  effectif pléthorique consiste à renforcer la capacité technique des écoles en  augmentant  plus de tables basse, plus de salles de classe, professeurs et matériels  didactiques  dans l’enseignement fondamental. Pourtant,  aucune nouvelle construction n’a été effectuée  durant l’année  2012- 2013. Pire, aucune réhabilitation n’a été  réalisée.
Dans l’enseignement secondaire général, les lycées de Kangaba, de Nioro du Sahel, de Bla, de Bankas, ont été réceptionnés en 2012-1013. Ces lycées contribueront à améliorer les capacités d’accueil de l’enseignement secondaire. Pour la rentrée 2013- 2014, il sera procédé au recrutement de 2121 enseignants dont 1900 au fondamental et 122 professeurs  au secondaire général et technique.
Rappelons que  les ressources issues de la vente partielle de la capitale de la Sotelma et l’AFD (agence française de développement) ont permis de réaliser les  nouvelles écoles pour un coût total de 2 milliards 400 millions de francs CFA. La prise en charge des élèves admis au DEF au cours de l’année  2013 dans les établissements privés d’enseignement secondaire est estimée à environ 6 milliards de francs CFA.
Selon Boubacar Diallo  de la cellule de  communication du ministère  de l’éducation, de l’alphabétisation et des langues nationales, la rentrée scolaire est effective  sur l’ensemble des régions du sud et une partie de Mopti. Pour les régions du nord, la rentrée est prévue pour  le 17, grâce  aux partenaires techniques.
                                                               

Aminata  Kamissoko

Source: L’Annonceur