La ministre de l’éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a rencontré, vendredi dernier dans les locaux du Centre national des ressources de l’éducation non formelle (CNRENF), les directeurs des Académies d’enseignement (DAE). Il s’agissait d’échanger avec eux sur le bilan de l’année scolaire (2020-2021) et les préparatifs de la rentrée scolaire (2021-2022).

 

Les interlocuteurs de la ministre ont fait un large tour d’horizon des péripéties de l’année scolaire écoulée et les efforts à accomplir pour réussir la nouvelle rentrée. Ils ont fait de nombreuses propositions.

La ministre de l’éducation nationale a déclaré que son département fera la synthèse des propositions, des recommandations et des besoins exprimés pour être validés sur des notes.

Elle a aussi déploré la rétention des notes, le boycott des examens et la fermeture des structures de l’éducation qu’elle juge comme des actes antisyndicaux et anti-pédagogiques. Certes, les enseignants ont des droits, mais ils ont aussi des obligations, a-t-elle rappelé, avant d’ajouter que l’Etat s’assumera en prenant ses responsabilités.

Mme Sidibé Dédéou Ousmane a également annoncé que le gouvernement fera l’audit du personnel enseignant. Des instructions ont été données aux DAE pour la gestion des notes de classe, des résultats des examens scolaires, la poursuite de la réhabilitation des salles de classes, voire de prendre des sanctions administratives contre tous les conseillers pédagogiques (CP) et les directeurs d’écoles qui s’affichent avec les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016.

Concernant les orientations des élèves admis au Diplôme d’études fondamentales (DEF), au titre de l’année scolaire (2021-2022), elles seront proclamées vendredi prochain dans les Académies d’enseignement, selon les informations recueillies auprès du département de l’éducation. La liste sera aussi disponible sur le site web du ministère de l’Éducation nationale : www.education.gov.ml.

Cette année, ils sont 138.000 élèves réguliers à être orientés dans les classes de 10è année repartis entre 113 établissements scolaires publics, soit 31%. En d’autres termes, les autres 69% seront accueillis dans 1.852 établissements scolaires privés. Les élèves âgés de 11 à 16 ans seront orientés au lycée. Ceux âgés de 17 à 18 ans feront le Brevet de techniciens (BT1 et 2).

Les admis de la tranche d’âge de 19 à 20 ans feront le Certificat d’aptitude professionnel (CAP) Mais tous ceux qui ont plus de 20 ans ne seront pas orientés. Il en est de même pour les candidats libres (CL).

Sidi Y. WAGUÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebEducation
La ministre de l’éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a rencontré, vendredi dernier dans les locaux du Centre national des ressources de l’éducation non formelle (CNRENF), les directeurs des Académies d’enseignement (DAE). Il s’agissait d’échanger avec eux sur le bilan de l’année scolaire (2020-2021) et les préparatifs de la...