Près de 6 millions d’enfants retrouvent les bancs de l’école et 4,800 enfants-ambassadeurs sensibilisent parents, enfants et encadreurs d’enfants sur le respect des mesures barrières dans toutes les régions du Mali.

 

Bamako, 25 janvier 2021 – La rentrée scolaire se fait au Mali dans un environnement d’apprentissage protecteur et sécurisé. Entrant dans la deuxième année de pandémie de COVID-19, tous les efforts ont été faits pour que les espace soient sains et les gestes barrières pratiqués afin d’éviter une propagation en milieu scolaire.

Au Mali, la campagne de retour à l’école le 25 janvier coïncide avec la journée internationale de l’éducation. La reprise des cours s’inscrit sous la thématique d’un environnement protecteur dans le contexte de la pandémie COVID-19 pour tous les enfants et enseignants.

Le Ministre de l’Education Nationale, le Professeur Doulaye Konaté a souligné, à l’intention de l’ensemble de la communauté éducative, l’importance d’un retour à l’école dans le contexte COVIOD-19.

« Au moment où les élèves vont reprendre le chemin de l’école, tout doit être mis en œuvre pour respecter et faire respecter les mesures barrières dans tous les établissements scolaires afin d’assurer aux enfants un environnement sécurisé » a dit le ministre.

L’UNICEF mobilise 4,800 enfants ambassadeurs -à parité filles et garçons- pour accompagner cet effort du retour à l’école de tous les enfants, notamment les plus vulnérables. Ce déploiement a été possible avec l’appui du Canada, de la Corée (KOICA), de l’Union Européenne et de la Norvège (NORAD).

« La réouverture des écoles nécessite toutes les forces pour permettre aux élèves de retrouver le chemin des classes, d’apprendre et d’échanger avec leurs camarades en sécurité » a rappelé Sylvie Fouet, Représentante de l’UNICEF au Mali.

Elle a ajouté : «au-delà de la dotation de masques et kits hygiéniques, l’UNICEF mobilise les jeunes ambassadeurs pour faciliter les échanges et prévenir la propagation du virus a l’école, à la maison ou dans le quartier ».

Les ambassadeurs de la rentrée scolaire et les jeunes de la deuxième décennie contribuent depuis 2017 à sensibiliser leurs communautés sur l’importance de l’éducation grâce à des activités de porte-à-porte, des émissions radiophoniques et des séances de dialogue communautaire.

Pour le Ministre Doulaye Konaté, « il est impératif que les initiatives qui ont fait leurs preuves soient explorées. Il s’agit entre autres de l’exécution d’une leçon modèle sur la COVID-19 par niveau d’enseignement, des séances d’information et de sensibilisation. De même, il sera mis en place au niveau de chaque école un comité de veille. Il aura pour tâche de veiller au respect des mesures barrières au niveau des établissements scolaires » a-t-il conclu.

En 2020, l’UNICEF, avec le cluster éducation et les partenaires, a appuyé le Ministère dans sa stratégie de réponse à la COVID-19, avec un protocole de prévention et contrôle en milieu scolaire et avec un kit minimum d’hygiène COVID. « Ces produits servent de référence pour l’appui dans le secteur éducatif. Au côté du Ministère, l’UNICEF priorise une rentrée scolaire attendue et un apprentissage protecteur » a déclaré Sylvie Fouet.

L’initiative a permis a plus de 1,300 écoles d’être dotées de kits-hygiène (890) ou protocoles (450) et de bénéficier de sessions de formation et de sensibilisation. Les enseignants, directeurs et membres des Comités de Gestion Scolaire appliquent le protocole, les mesures barrières et l’hygiène. Le protocole est inspiré des orientations pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 ainsi que de celles du guide pour le retour à l’école en sécurité.

Cette démarche multisectorielle a été conduite par le Ministère de l’Éducation Nationale. En 2021, l’UNICEF poursuivra les dotations auprès de 2,000 écoles avec le kit-hygiène et protocole. Une distribution de masques lavables pour les élèves et les enseignants complète le paquet.

Outre l’apprentissage sur les bancs des écoles, l’UNICEF appuie les options alternatives promouvant l’éducation à distance et l’utilisation du digital. 2,000 ménages vulnérables et les radios solaires ont été dotés de moyens de continuer l’apprentissage, y compris clés-USB avec du contenu éducatif. Les groupes d’écoute sont fonctionnels pour favoriser l’accès et l’assiduité à cet apprentissage.

Les activités se poursuivront en 2021 ciblant les élèves qui ne peuvent retrouver le chemin de l’école afin de permettre une continuité de l’apprentissage. A titre d’exemple, une trentaine de radios communautaires sert de relai pour un enseignement par les ondes. En partenariat avec des organisations de la société civile, l’UNICERF renforce les services de protection, notamment un soutien psychosocial et des soins alternatifs aux enfants touchés par la COVID-19 ou exposés à un risque élevé de contamination.

A noter que la constitution du Mali prévoit neuf ans d’école obligatoire afin de permettre le development des enfants et de promouvoir leur potentiel sans discrimination aucune. L’éducation inclusive et équitable reste un droit fondamental protégé par la Convention relative aux droits de l’enfant.

Source : UNICEF

MaliwebEducation
Près de 6 millions d’enfants retrouvent les bancs de l’école et 4,800 enfants-ambassadeurs sensibilisent parents, enfants et encadreurs d’enfants sur le respect des mesures barrières dans toutes les régions du Mali.   Bamako, 25 janvier 2021 – La rentrée scolaire se fait au Mali dans un environnement d’apprentissage protecteur et sécurisé....