A l’instar de tous les Etats du monde entier, le Mali a célébré le mercredi 21 septembre 2022, la journée internationale de la paix. Cette festivité à portée Internationale a été organisée à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye de Bamako (EMP-ABB), par le directeur de ladite école, le Colonel Souleymane SANGARE. C’était sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de Division Sidiki SAMAKE, représentant le ministre de la Défense et des Anciens Combattants. Ont pris part également à cette cérémonie les différents Ambassadeurs des pays et Organisations membres du Conseil d’Administration de l’EMP-ABB.

 

Menacées plus que jamais dans le monde, la paix et la stabilité internationale sont au cœur de tous les grands débats qui font réfléchir les dirigeants du monde quant à leur maintien. C’est pourquoi le thème de cette année est ‘’ Evolutions des Opérations de Paix : Défis et perspectives des environnements complexes’’. Ce cadre a été mis à profit par les différents protagonistes de la paix d’une part de réfléchir sur les voies et moyens de maintien de la paix et d’autres part de mettre en relief la nécessité de conjuguer les efforts pour le bien-être de la population mondiale.

A en croire le Directeur Général de l’EMP-ABB, le Colonel Souleymane SANGARE, le maintien de la paix est une aspiration commune à tout un chacun et est plus que jamais d’actualité. Il a ajouté que cette journée interpelle les acteurs à agir pour l’égalité dans le but de bâtir la paix. Le colonel SANGARE a souligné que malgré l’existence de l’ONU, le monde est aujourd’hui confronté au plus grand nombre de conflits violents depuis 1945.

Les stocks d’armes nucléaires dépassent désormais les 13000, le niveau le plus élevé depuis des décennies.

Selon lui, les Nations Unies grâce à leurs capacités de maintien et de consolidation de la paix, continuent de soutenir et de protéger les victimes de guerre et travaillent à bâtir des communautés plus fortes, résilientes et pacifiques. Il a saisi l’occasion pour saluer la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de ces fléaux.

Quant au Secrétaire général du MDAC, le Général de Division Sidiki SAMAKE, il a fait savoir que la journée de la paix, au-delà de sa dimension historique, exhorte toujours à faire une introspection sur les mécanismes mis en place pour la préservation, le maintien et la consolidation de la paix. Car elle offre un cadre d’échanges et de partages entre partenaires pour faire un diagnostic sans complaisance et proposer des solutions pour combler les insuffisances et les manquements afin d’améliorer les interventions en faveur de la paix, face aux nouveaux défis.

Selon le Général SAMAKE, la pertinence du thème de cette année ne fait aucun doute. Car le constat d’une multiplicité des enjeux sécuritaires est réel et le monde vit aujourd’hui au rythme des menaces multidimensionnelles, asymétriques et aux modes opératoires de plus en plus sophistiqués. Les opérations de maintien de la paix des Nations Unies jouent un rôle déterminant pour ce qui est d’assurer la sécurité et de consolider la paix à travers le monde. Pourtant, ce maintien est confronté à plusieurs défis qui minent sa capacité à remplir ses mandats. Les solutions politiques sont souvent absentes et les missions de paix ont des mandats, le plus souvent inadaptés, a-t-il ajouté.

Source : Forces Armées Maliennes

MaliwebSociété
A l’instar de tous les Etats du monde entier, le Mali a célébré le mercredi 21 septembre 2022, la journée internationale de la paix. Cette festivité à portée Internationale a été organisée à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye de Bamako (EMP-ABB), par le directeur de...