L’Institut National de la Statistique (INSTAT) en collaboration avec la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé-Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), a donné les conclusions de la sixième édition de l’Enquête Démographique et de Santé au Mali (EDSM-VI). Cette étude financée par l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, fournie l’ensemble des informations sur la population au Mali, plus particulièrement dans les domaines démographiques, de la santé et de la nutrition.

L’Enquête Démographique et de Santé au Mali (EDSM), est une étude périodique sur l’ensemble de situation démographique et sanitaire nationale.

Effectuée du 6 août au 18 novembre 2018 sur l’ensemble du territoire national, cette sixième édition d’enquête (EDSM) a été possible  grâce à l’accompagnement technique et financier de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, parallèlement à leur engagement pour la  santé dans le monde entier.

Selon le rapport, ce sont 2 992 ménages en milieu urbain et 7 582 ménages en milieu rural qui ont été retenus pour cette enquête, soit Un échantillon national de 10 574 ménages sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit, notamment, des populations qui résident dans des ménages ordinaires sur l’ensemble du Mali, de Kayes à Kidal y compris le district de Bamako.

Compte tenu de la situation sécuritaire très critique qui a rendu difficile l’accès aux populations rurales de Kidal, cette enquête n’a concerné, selon le rapport, que la seule partie urbaine de cette région.

Par conséquent, le rapport a précisé que les indicateurs présentés dans ce rapport ne reflètent que la situation du milieu urbain de Kidal.

Il s’agissait de récolter, entre autres, des données sur la fécondité des femmes, les niveaux de mortalité des enfants de moins de 5, des adultes (femmes et hommes), la mortalité maternelle, l’état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans et celui des femmes,  la connaissance et les comportements des populations vis-à-vis du VIH/sida et des maladies sexuellement transmissibles, la prévalence de l’excision parmi les femmes de 15-49 ans et des filles de 0-14 ans, l’utilisation des moustiquaires pour la prévention du paludisme, les  principales questions de santé chez les  enfants et les adultes en général ainsi que les propositions de solutions pour les différentes problématique recensés.

Les résultats de l’EDSM-VI permettront, selon le rapport, aux responsables politiques, décideurs et gestionnaires de programme de faire une planification stratégique adéquate pour l’amélioration de l’état de la santé de la population au Mali. « La sixième Enquête Démographique et de Santé au Mali (EDSM-VI) a été réalisée dans le but de disposer de données statistiques actualisées, désagrégées et de qualité au plan national sur la situation sociodémographique et sanitaire des populations maliennes et notamment des enfants et des femmes du Mali afin de rendre compte des progrès accomplis dans le sens des Objectifs du Développement Durable (ODD) et d’autres engagements mondiaux et nationaux en matière de développement sanitaire et social. » indiquait la préface de ce rapport signé par l’ancien ministre de la santé et des sociales de l’époque, Michel Hamala Sidibé  qui ajoute  que «  l’évaluation du résultat de ces efforts nous impose l’utilisation de méthodes sûres bénéficiant de l’assentiment général. »

A noter que ces résultats ont été obtenus à la suite d’un long processus d’enquête qui a tenu compte de tous les aspects scientifique, notamment des questionnaires (questionnaire ménage, le questionnaire individuel femme, le questionnaire individuel homme et le questionnaire biomarqueur), des données cartographie, des sondages, des tests d’anémie, de paludisme etc.

Au total, cette  sixième enquête (EDSM-V) a touché un échantillon de 9 624 ménages avec un taux de réponse de 99 %. Précisément toutes les femmes de 15 à 49 ans (10 783 éligibles) et les enfants de moins de cinq ans. En outre, selon ces données, un ménage sur deux, ont été également ciblés, tous les hommes de 15 à 59 ans (4 804 éligibles), avec un taux de réponse de 98 % chez les femmes et de 96 % chez les hommes enquêtés.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays- Mali

MaliwebMode malienneSociété
L’Institut National de la Statistique (INSTAT) en collaboration avec la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé-Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), a donné les conclusions de la sixième édition de l’Enquête Démographique et de Santé au Mali (EDSM-VI). Cette étude financée par l’Agence des États-Unis...