Cet exercice lui aurait permis de mieux appréhender la fonction ministérielle et surtout d’avoir un engagement infaillible à la faveur de la promotion des droits de la fille

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la fille (JIFi), Mme la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidié Founè Coulibaly a accepté en toute sympathie de céder durant quelques heures, son fauteuil, à Mademoiselle Habibatou Dicko. Cette jeune dame de 20 ans qui fait la 3ème année de la Faculté de pharmacie, a valablement assumé cette fonction ministérielle

D’abord à la cérémonie officielle de la commémoration de la jpournée, tenue au Centre international des conférences de Bamako (CICB), Habibatou Dicko a prononcé le discours, en lieu et place de Mme la ministre. Elle a été convaincante, en imitant correctement Mme Wadidié Founè Coulibaly. On avait du mal à ne pas la confondre à elle.

La ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille d’une journée, Habibatou Dicko avait un agenda chargé. Elle a eu un débriefing avec le secrétaire général du département. Lequel a permis d’échanger sur les dossiers qui étaient à l’ordre du jour.  Ensuite, elle a reçu à son cabinet, son collègue des Affaires religieuses et du culte, Dr Mahamadou Koné. Au cours de leur entretien, il a été question de la promotion des droits de la fille, mais aussi, les pesanteurs socio-culturelles qui freinent son épanouissement.

Habibatou Dicko, dans l’interview accordée à la presse  après cet exercice, se dit très satisfaite, parce cela lui a permis d’avoir plus  confiance en elle-même. Elle est désormais plus déterminée et engagée à se battre pour la promotion des droits de la fille. Toujours, pour  Habibatou Dicko, cette simulation lui a permis de se rendre compte que la fonction de ministre n’est pas chose aisée.

Quant à la ministre Mme Wadidié Founè Coulibaly,  elle a été très heureuse de céder durant quelques heures, sa place à Habibatou Dicko. Pour elle, cet exercice de simulation prouve à suffisance, la ferme volonté des plus hautes autorités du pays, à continuer d’œuvrer pour la promotion des droits de la fille. De même, elle a été très impressionnée par la demoiselle, pour avoir assumé avec brio cette prise de fonction, pendant quelques heures.

DMD

Source: 22 Septembre

MaliwebSociété
Cet exercice lui aurait permis de mieux appréhender la fonction ministérielle et surtout d’avoir un engagement infaillible à la faveur de la promotion des droits de la fille A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la fille (JIFi), Mme la ministre de la Promotion de la Femme,...