Depuis quelques jours, les usagers de l’axe Diéma-Nioro-Kayes sont victimes de braquage à main armée d’une fréquence sans précédent de la part des bandits armés non identifiés. Tenez-vous bien, en deux jours, quatre véhicules de transports en commun et personnel viennent d’être attaqués sur ledit axe. La dernière attaque a eu lieu, ce mercredi 29 juin 2022, dans les environs de Bougoudéré, dans le cercle de Diéma. Le bilan fait état d’un mort, deux blessés ; et plusieurs objets de valeur ont été également emportés par des malfrats.

 

À quelques jours de la fête de Tabaski, l’insécurité s’invite dans le quotidien des Maliens sur les grands axes routiers du pays. Depuis quelques jours, les véhicules de transports et personnels subissent des attaques à main armée, jour et nuit, par des bandits armés non identifiés. Le cas de la région de Kayes est alarmant, notamment sur l’axe Diéma-Nioro du Sahel-Kayes.

Malgré les efforts consentis par les Forces armées maliennes (FAMa) pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens, les usagers de l’axe Diéma-Nioro- Kayes vivent sous le règne des bandits armés. Les alentours de cette localité sontdevenus le nid des bandits armés, en cette veille de la fête de l’Aid El-Kébir.

À Diéma et environs, passagers et conducteurs de véhicules sont régulièrement victimes de braquages à main armée par les bandits. D’où la peur des habitants de la localité.

Dans la seule la journée du mercredi 29 juin 2022, trois véhicules qui se suivaientont fait l’objet d’une attaque à main armée par des bandits armés non identifiés.

Des sources sécuritaires nous ont confié qu’un passager a trouvé la mort et deux blessés ont été enregistrés.

Des témoins nous ont fait savoir qu’une voiture TOYOTA immatriculée BR 8258 MD, un car SONEF et un autre de véhicule de transport ont tous été victimes de ces braquages.

Les mêmes sources précisent que ces véhicules en question quittaient Diéma pour Nioro du Sahel au moment de l’attaque.

Arrivés à quelques kilomètres du village de Bougoudéré (cercle de Diéma), des bandits armés ont procédé à des tirs à balle réelle sur les véhicules pour les arrêter. D’où la mort d’un jeune commerçant du nom de Sidiki CISSE âgé de 28 ans, domicilié à Bamako (Korofina), nous ont précisé des sources sécuritaires.  À cela s’ajoutent deux blessés répondant aux noms de Bina DIARRA, âgé de 28 ans et de Mahmoud DIALLO, âgé de 58 ans.  Aussi, plusieurs objets de valeur ont été emportés par les bandits armés. Les véhicules ont également subi des impacts de balles ayant causé des dégâts, ont confirmé des témoins.

Nos sources précisent que le corps du jeune a été remis à ses parents pour inhumation et les blessés ont été évacués au CSERF de Diéma pour des soins médicaux.

Un jour plutôt, le mardi 28 juin 2022, un véhicule de marque TOYOTA BJ immatricule 4118 AT de couleur Kaki appartenant à une société de place, été enlevé par les bandits armés, au moment où il quittait Diéma pour Kayes.

L’enlèvement a eu lieu, à quelques kilomètres après le village de Dalibera.

Selon nos sources, les bandits armés sont brusquement sortis sous le Pont avec des tirs à balle réelle sur le véhicule.

Finalement, des sources nous ont confié que le conducteur et un autre occupant ont sauvé leur vie en abandonnant le véhicule aux bandits.

Après avoir enlevé le véhicule, les malfrats se sont dirigés vers Dièma avec des ordinateurs, téléphone ainsi que d’autres matériels.

Alertés, selon nos sources, les éléments de l’Opération kèlètigui ont dépêché une mission sur le tronçon, mais sans suite favorable.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin