Démarrée, le 19 septembre, la 1ère session de la Cour d’Assises de Bamako vient d’enregistrer un nouveau rôle, additif aux 26 dossiers, dont le jugement ira jusqu’au 30 décembre prochain. Toutefois, les audiences risqueront de connaitre une interruption, à cause de la grève annoncée des magistrats pour le 29 novembre.

 

Durant cette session, la Cour examinera à nouveau les dossiers de droit commun (viols, association de malfaiteurs, vols…). A cela s’ajoutent 9 cas d’atteinte aux biens publics pour des accusés dont la plupart ont bénéficié de l’ordonnance de mise en liberté. Parmi les dossiers d’atteinte aux biens publics figurent une affaire de la Cellule de Planification et de la Statistique du ministère de l’Education ainsi qu’un dossier de l’Hôpital du Point G.

Source : L’INDEPENDANT